Centrafrique: Les groupes armés appelés à s'engager dans le processus électoral

L'ambassadeur des Etats-Unis en Centrafrique, Lucy Tamlyn, a demandé, le 29 juillet dans une interview exclusive accordée au RJDH, aux groupes armés, de soutenir les élections, avec en prime, l'engagement dans le processus électoral.

L'appel de la diplomatie américaine en République centrafricaine(RCA) intervient dans un contexte marqué par des violences dans certaines localités du pays, notamment dans les zones ouest et est du pays. Ces violences, ont occasionné la mort des Casques bleus de la Minusca et des éléments des Faca.

« Notre appel aux groupes armés, vous avez signé l'accord de paix, dans lequel, les élections sont signalées comme un pas très important pour la paix et la sécurité. Il n'y a pas de raisons pour avoir les armes. Vous pouvez avoir le changement que vous voulez à travers les élections pacifiques. Donc mon appel, je pense que c'est un appel à tout le monde, de cesser la violence, de cesser les violations de l'accord de paix, de s'engager à soutenir les élections, soutenir l'enrôlement des électeurs et s'assurer que les élections se déroulent dans la paix », a-t-elle lancé.

Ce climat d'insécurité dans le pays a donné lieu à une prolongation d'un an, de l'embargo sur les armes à destination de la RCA. Dans la dernière évaluation du Conseil de sécurité, la sanction a été reconduite à l'unanimité avec une certaine possibilité d'avoir des armes, notamment des lance-roquettes et de munitions spécialement conçues pour ces armes.

« Par rapport à l'embargo sur les armes qui a été renouvelé hier par le Conseil de sécurité des Nations-unies à l'unanimité, c'est-à-dire tous les membres permanents se sont mis d'accord, la Chine, la France, l'Angleterre, la Russie et les Etats-Unis. Je voudrais juste dire maintenant qu'avec la procédure d'assouplissement qu'il n'y a pas d'attente ni délai pour chaque demande de la part du gouvernement centrafricain. Nous sommes tous d'accord pour la voie à suivre pour mettre fin à l'embargo tout en veillant à ce que l'intérieur du pays soit bien sécurisé », a rappelé l'ambassade des Etats-Unis.

Depuis plus d'un mois, des combats opposent les 3R de Sidiki aux forces mixtes Faca-Minusca à l'ouest du pays. Sur le plan sécuritaire, Lucy Tamlyn a indiqué, qu'il y a beaucoup de défis, malgré des efforts déployés par les Faca et la Minusca, « Nous nous réjouissons de voir des efforts qui sont en train d'être menés par la Minusca et les Faca pour vraiment répondre aux attaques du groupe armé 3R », a salué le diplomate américain.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.