Le Covid-19 reste un obstacle au commerce régional - Le Kenya va de l'avant

22 Juillet 2020

Nairobi, Kenya — À un moment où le commerce mondial semble si incertain en raison de la crise de la pandémie de COVID-19, un article récent souligne de manière frappante que le Kenya a connu une amélioration significative des exportations au cours des premiers mois de 2020 et des importations modérées, ce qui a conduit à une baisse marquée du déficit commercial.

L'article publié par Brookings et rédigé par Andrew Mold, Économiste principal à la Commission économique pour l'Afrique et Anthony Mveyange, Directeur de la recherche chez TradeMark East Africa, utilise les données commerciales kényanes publiées jusqu'en mai 2020 pour fournir une évaluation préliminaire des effets de la crise du COVID-19 sur le commerce régional dans la Communauté de l'Afrique de l'Est (CAE).

Selon l'article, les couvre-feux, les confinements et les différends transfrontaliers liés à la crise ont provoqué une forte baisse du commerce intra-régional, avec une chute spectaculaire des exportations kényanes vers l'Ouganda, la Tanzanie et le Rwanda. Ces tendances sont inquiétantes car le Kenya est le principal exportateur et importateur de la Communauté de l'Afrique de l'Est (CAE), et représente environ 46 pour cent des exportations et 41 pour cent des importations pour l'ensemble de la région.

Des données commerciales récentes en Afrique de l'Est

Les exportations de textiles kényans vers les États-Unis, celles des fleurs et des légumes vers l'Union européenne ont été gravement affectées, en grande partie en raison à la fois des suspensions des vols internationaux et de l'effondrement de la demande sur les marchés cibles.

L'article note cependant qu'en dépit de ces perturbations, toutes les chaînes d'approvisionnement n'ont pas été affectées. Les exportations kényanes de thé ont atteint un niveau record d'un peu moins de 58 000 tonnes en avril. De même, le volume des exportations de fruits a dépassé le niveau atteint lors de la saison 2019. La plupart de ces produits ont été expédiés vers des pays comme l'Égypte, le Pakistan, les Émirats arabes unis (EAU) et le Royaume-Uni.

Les données des autorités ougandaises révèlent que le commerce informel s'est effondré en avril 2020, le commerce transfrontalier à petite échelle étant interdit. Les communautés frontalières sont fortement tributaires de ce commerce et la fermeture des frontières a entraîné des difficultés supplémentaires dans ces communautés.

Un commerce intra-régional coordonné est essentiel

Un autre thème important mis en évidence dans l'article concerne la nécessité d'avoir une approche coordonnée à l'échelle de la CAE pour le commerce intra-régional en ces temps difficiles pour garantir la protection des pays de la région des retombées de la crise du COVID-19.

L'article souligne que l'urgence de la mise en œuvre de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA) est encore plus palpable. Sa mise en œuvre rapide, accompagnée de mesures supplémentaires de facilitation du commerce, est susceptible d'atténuer considérablement les effets négatifs du COVID-19 sur l'économie du continent.

L'article salue également les stratégies du Kenya et du Rwanda destinées à rééquiper leurs avions commerciaux pour le fret. Le fret Rwandair (importations et exportations) est passé de 57 millions de dollars en avril à 134 millions de dollars en mai 2020.

Alors qu'en mai 2019, seulement 18% des exportations rwandaises étaient expédiées par voie aérienne, en mai 2020, ce chiffre a atteint 73%.

L'article appelle également les décideurs à mettre en œuvre des mesures de sécurité telles que les contrôles et la surveillance du commerce de manière à ne pas affecter indûment les flux commerciaux.

Les défis concernant la reconnaissance des certificats COVID-19 pour les chauffeurs routiers doivent également être abordés, dans le but d'accélérer les procédures de dédouanement portuaire et frontalier en Afrique de l'Est.

Lisez l'article ici :

https://www.brookings.edu/research/the-impact-of-the-covid-19-crisis-on-...

Publié par :

Le Bureau sous-régional pour l'Afrique de l'Est Commission économique pour l'Afrique (CEA)

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.