Gabon: Libreville sans fou dans les rues,le defi du Dr Guy-Patrick Obiang

30 Juillet 2020

Le ministre en charge de la Santé Dr Guy-Patrick Obiang Ndong a effectué sa première visite de terrain au sein de l'hôpital psychiatrique de Melen.

Il a souhaité touché du doigt, les réalités que rencontrent les soignants pour une meilleure prise en charge des personnes souffrant de troubles mentaux.

Il a, à ce propos, instruit la Direction général de ce centre hospitalier au ramassage des malades mentaux qui écument la capitale gabonaise. Ils ont sept jours pour le faire.

Les malades mentaux sont délaissés à leur propre sort et déambulent dans les rues de la capitale gabonaise.

Leur situation désolante laisse à désirer. C'est pour pallier ce problème qui engage son département ministériel que Guy-Patrick Obiang Ndong s'est entretenu avec les responsables de l'hôpital de Melen.

« Les malades mentaux doivent être pris en charge décemment. Ce sont simplement des personnes vulnérables qui méritent l'attention de notre système de santé » a affirmé le Dr Guy-Patrick Obiang Ndong.

Il estime et soutient d'ailleurs que l'objectif premier de la santé, c'est le respect de la dignité humaine. « C'est désolant le spectacle que nous observons de voir les malades mentaux se balader dans les rues de Libreville » fait-il savoir.

C'est sans doute pour le respect de la dignité humaine, qu'il a choisi de travailler en étroite collaboration avec les responsables de ce centre psychiatrique afin d'obtenir de meilleurs résultats pour aider ces personnes vulnérables.

Un délai d'une semaine est accordé aux spécialistes afin de débarrasser les artères de la capitale gabonaise de la présence des malades mentaux. Ces hommes, femmes et enfants devront être tous internés au centre psychiatrique.

Cela représente un gros challenge pour le nouveau ministre de la santé. Le compte à rebours est lancé. Les Gabonais espèrent bien que cela n'est pas un effet d'annonce. Ils attendent l'harmonieuse folie entre l'acte et la parole.

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.