Angola: Kundi Paihama - Un politique aux convictions fermes

Luanda — Des députés, des politiques et des officiers généraux ont déclaré mercredi, à Luanda, que le général Kundi Paihama restera dans les mémoires pour sa droiture de caractère, sa posture et comme un homme aux convictions fermes.

S'adressant à la presse, en marge de l'hommage rendu au général décédé vendredi dernier, le président de l'Assemblée nationale, Fernando da Piedade Dias dos Santos, a déclaré que «le pays vient de perdre l'un de ses meilleurs fils, un partenaire de combat, un ami pour toujours ».

Pour la vice-présidente du MPLA, Luísa Damião, le parti a perdu un grand chef et l'Angola un grand patriote.

Le chef de l'état-major des Forces armées angolaises (FAA), le général Egídio de Sousa Santos, désolé, a dit que "Paihama était un bon père".

De son côté, le général Matias Lima Coelho «Zumbe» a rappelé la détermination du défunt général, à mobiliser et moraliser la population et les forces armées, à contrer l'invasion sud-africaine, l'ayant considéré comme un «nationaliste et politique sérieux», avec des positions d'État».

Le général António França «Ndalu» a évoqué la détermination de Kundi Paihama à créer et à diriger le bataillon «Onças da Montanha», pour combattre les forces rebelles de l'époque, le qualifiant de «bon chef et combattant».

L'ancien vice-président du MPLA, Roberto de Almeida, a indiqué que le défunt général était "irréprochable", se démarquait toujours pour les missions les plus difficiles, même "ses ennemis reconnaissaient sa droiture et sa position de combattant héroïque".

Pour le député Mário Pinto de Andrade, Paihama était la preuve d'un homme qui fait la guerre pour apporter la paix, celui qui a le plus affronté Jonas Savimbi, tant dans les opérations pratiques que dans le discours politique. Kundi Paihama est né il y a 75 ans dans la municipalité de Quipungo, province de Huíla, et a été gouverneur des provinces de Cunene, Benguela, Luanda, Huambo et Huíla.

Son dossier de service comprend également les postes de ministre de l'Intérieur, de la Sûreté de l'État, de l'Insertion et du Contrôle de l'État, de la Défense nationale et des Anciens combattants et vétérans de la patrie. La dépouille du général Kundi Paihama doit être enterrée ce jeudi dans sa terre natale.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.