Algérie: Algériens bloqués à l'étranger - 13 vols supplémentaires à partir du 4 août

Alger — La troisième phase de l'opération de rapatriement des Algériens bloqués à l'étranger pour cause de pandémie (Covid-19) sera lancée début août avec 13 vols programmés durant la période allant du 4 au 9 août, dont 9 vols prévus à partir de 4 grands aéroports où seront regroupés des Algériens bloqués dans plusieurs pays à travers le monde, a annoncé le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Abdelaziz Benali Cherif.

L'opération débutera depuis l'aéroport de Dubaï ou deux vols (02) sont programmés aux dates du 4 et 7 août consacrés au rapatriement des Algériens bloqués aux Emirats arabes unis et ceux détenteurs de billets de la compagnie aérienne émiratie revenus de la Corée du Sud, du Bangladesh, de la Chine, du Vietnam, de la Thaïlande, de l'Australie, de Madagascar et du Kenya.

Elle se poursuivra à partir de l'aéroport d'Istanbul pour les citoyens algériens bloqués en Turquie auxquels se joindront les citoyens détenteurs de billets de voyage de la compagnie aérienne turque bloqués au nord de l'île de Chypre et dans la République d'Azerbaïdjan lesquels seront rapatriés à bord d'un vol programmé pour le 5 août.

Deux (02) autres vols sont également programmés pour le rapatriement des citoyens bloqués en Turquie, dont le premier est prévu le 6 août.

Le deuxième vol programmé pour la date du 9 août est consacré au rapatriement du reste des Algériens bloqués en Turquie auxquels se joindront les citoyens détenteurs de billets de voyage de la compagnie Turkish Airways, revenus du Vietnam, de la Thaïlande, de Madagascar et du Pakistan, outre les citoyens bloqués en Syrie et au Liban qui seront rassemblés à l'aéroport international de Beyrouth où l'avion de ce vol va faire escale pour les rapatrier.

A partir de l'aéroport de Doha, un (1) vol est programmé le 8 août pour les citoyens bloqués au Qatar, auxquels se joindront les citoyens détenteurs de billets de la compagnie aérienne Qatar Airways revenus de Corée du sud, du Pakistan, du Bangladesh, du Japan, de Thaïlande, de Madagascar, du Kenya, et de Tanzanie.

Trois (3) vols sont programmés, depuis aéroport de Paris pour les dates du 4, 5 et 9 août, consacrés au rapatriement des Algériens bloqués en France, auxquels se joindront les citoyens détenteurs de billets de voyage d'Air France revenus du Brésil, de Cuba, du Mexique, de l'Argentine, de la Colombie, de la République démocratique du Congo et de certains pays africains.

Quatre (4) autres vols sont programmés pour la même période à partir de Washington DC, le 5 août, consacré au rapatriement du reste des Algériens bloqués aux Etats-Unis d'Amérique, de Djeddah (Arabie Saoudite), le 6 août, de Johannesburg (Afrique du Sud), le 6 août via Luanda (Angola), Libreville (Gabon) et Abidjan (Côte d'Ivoire).Un dernier vol est programmé à partir de Baghdad (Irak), le 8 août, via le Koweït.

Des vols à partir de ces villes et d'autres sont en cours d'examen et de programmation, outre le dossier du rapatriement des Algériens toujours bloqués en Tunisie et en Mauritanie, a précisé le porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Pour rappel, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères a fait savoir que 8511 citoyens algériens bloqués à l'étranger ont été rapatriés jusqu'au 28 juillet, dans le cadre de la poursuite de la deuxième phase de l'opération de rapatriement, lancée le 20 juillet en cours, en attendant le rapatriement d'autres citoyens à bord de vols programmés jusqu'au 30 juillet.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.