Congo-Brazzaville: Jean-Marie Michel Mokoko évacué à l'étranger pour des soins

L'avion médicalisé apprêté pour le général Jean-Marie Michel Mokoko a décollé de l'aéroport Maya-Maya de Brazzaville, jeudi 30 juillet, peu avant midi pour des soins à l'étranger, probablement en Turquie pays d'immatriculation de l'aéronef. Il est accompagné de son médecin et de gardes.

Cette évacuation est l'aboutissement d'un processus enclenché suite à la dégradation en détention de la santé de l'ex-chef d'état-major général des Forces armées congolaises, condamné à vingt ans de réclusion pour atteinte à la sûreté intérieure de l'Etat et détention illégale d'armes de guerre.

Lundi, un proche de l'intéressé indiquait que sa famille avait été reçue par le président de la République, Denis Sassou N'Guesso, pour discuter des modalités d'évacuation de ce dernier. Il soulignait que le chef de l'Etat n'y était pas opposé.

Il semble donc que les raisons humanitaires aient été privilégiées par les plus hautes autorités pour acter cette décision.

Cela a été aussi le sens des appels entendus de certains acteurs politiques locaux qui demandaient qu'une solution soit trouvée à la situation de ce dernier, candidat malheureux à la présidentielle de 2016 et ancien conseiller du président de la République.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.