Angola: Le gouvernement approuve un régime exceptionnel d'entrée dans la fonction publique

Luanda — Le gouvernement angolais a approuvé mercredi, en Conseil des ministres, le cadre exceptionnel, l'entrée, l'accès, la mobilité et la réforme du personnel de la fonction publique.

Le texte consiste en des mesures visant à sauvegarder les postes du personnel des services de l'administration publique, des fonctionnaires et agents administratifs en situation de surplus, en raison de l'extinction et de la fusion de certaines structures internes des départements ministériels.

Dans ce contexte, les employés qui cessent leurs fonctions de direction et de leadership en raison de changements dans la structure desdits ministères ont le droit de mettre à jour les catégories respectives et d'entrer directement dans les catégories de base de carrières correspondant aux qualifications académiques acquises pendant la période de fonction.

Le communiqué final de la session du Conseil des ministres, dirigée par le Président de la République, João Lourenço, indique que le décret législatif présidentiel sur la création, la structuration, l'organisation et l'extinction des services de l'administration centrale de l'État a également été approuvé.

Dans ce contexte, et dans le cadre de la réforme administrative en cours dans le pays, les nouveaux statuts organiques des ministères de l'Administration Publique, du Travail et de la Sécurité Sociale, de l'Energie et de l'Eau et de l'Education ont été approuvés.

Dans le même esprit, les nouveaux statuts organiques des ministères de l'Action Sociale, de la Famille et de la Promotion de la Femme, de la Jeunesse et des Sports, des Transports, de l'Enseignement Supérieur, de la Science, de la Technologie et de l'Innovation et de la Justice et des Droits de l'Homme ont également été approuvés.

Dans le domaine des télécommunications, la réunion a approuvé le règlement national du Roaming national, dans le but de promouvoir l'expansion de la couverture dans les zones géographiques sans réseau, en particulier les zones rurales.

La mesure vise à garantir le soutien à l'entrée de nouveaux opérateurs et fournisseurs de services de communications électroniques, à stimuler la concurrence et à dynamiser le développement du secteur grâce à l'utilisation de nouveaux services et de réseaux de nouvelle génération.

Il a également pour objectif de promouvoir la fourniture de services de communications électroniques de qualité et de protéger l'environnement et la sécurité publique des zones où ces infrastructures seront mises en œuvre.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.