Congo-Brazzaville: Prix Anzisha - Un levier de promotion de l'entrepreneuriat dès le jeune âge

Dix jeunes africains issus de six pays différents ont été nominés, cette année, pour le prix « Anzisha Temple de la Renommée » en tant qu'entrepreneur modèle ayant débuté avant l'âge de 25 ans.

Alors que les opinions en faveur du choix d'une carrière traditionnelle par les jeunes ont créé une compréhension monolithique de la réussite, l'esprit d'entreprise brise les mythes pour confirmer que la réussite peut être atteinte dès le plus jeune âge. La preuve avec les dix nominés au prix Anzisha Temple de la Renommée.

Cette année, le Temple de la renommée présente un groupe diversifié de cinq femmes et cinq hommes entrepreneurs dont la transition du lycée ou de l'université vers l'entrepreneuriat démontre l'importance de démarrer tôt pour façonner une carrière d'entrepreneur. Ce sont des bâtisseurs de divers secteurs et ils représentent six pays africains, dont l'Afrique du Sud, le Nigéria, le Kenya, la Zambie, le Cameroun et l'Égypte : Ntuthuko Shezi, Rapelang Rabana, Wandile Zondo, Baratang Miya, Temitope Ogunsemo, Njeri Rionge, Mutoba Ngoma, Musa Kalenga, Jessy Bityeki et Dina El-Mofty.

Leurs histoires collectives de transition vers l'entrepreneuriat mettent en lumière ce que signifie le fait de renoncer aux parcours de réussite traditionnels. Des parcours de triomphes pouvant être une source d'inspiration et un point de référence pour les jeunes Africains. « Notre intention est de présenter chaque année dix entrepreneurs africains dont les parcours montrent la transition vers l'entrepreneuriat. Nous ne cherchons pas seulement à offrir un parcours entrepreneurial prestigieux, mais plutôt un parcours fait de défis et de réussites afin de dessiner un tableau plus complet de ce que signifie et de ce qu'il faut pour être un entrepreneur sur le continent », estime Didi Onwu, chargé de communication et de relations avec les parties prenantes.

Au cours de la dernière décennie, la célébration du prix Anzisha a permis de soutenir et célébrer les jeunes entrepreneurs tout en permettant à la société de s'apercevoir que les transitions réussies entre l'école et l'entrepreneuriat sont sous-investies. La divergence et l'équilibre du genre des candidatures illustrent bien le fait que le jury du prix Anzisha est depuis longtemps convaincu que davantage de jeunes, hommes comme femmes, devraient opter pour l'esprit entrepreneurial afin de contribuer à réduire le chômage des jeunes sur le continent.

Pour Melissa Mbazo-Ekpenyong, directrice adjointe du Prix Anzisha, les éducateurs, les parents, les investisseurs et les décideurs politiques ont le pouvoir d'influencer les décisions des jeunes pour qu'ils considèrent l'entrepreneuriat comme une option. Et d'ajouter : « Alors que le taux de chômage des jeunes augmente et que les jeunes se battent pour trouver un emploi rémunéré, il faut ouvrir un dialogue sur le soutien nécessaire qu'il faut apporter aux jeunes pour faire de l'entrepreneuriat un choix de carrière ».

Notons que le prix Anzisha est un partenariat avec l'Académie de leadership africaine et la Mastercard foundation. Il vise à célébrer le parcours d'entrepreneurs émérites ainsi qu'à encourager la jeunesse à choisir l'entrepreneuriat comme plan de carrière. Cette année, le prix totalise ses dix ans. Pour commémorer cette fructueuse décennie, le Prix Anzisha a prévu cinq événements régionaux à travers le continent : en Afrique du Sud, au Maroc, au Nigéria, au Sénégal et au Kenya.

Ils termineront en octobre avec le Forum du Prix Anzisha à Nairobi, au Kenya, où les gagnants de l'édition 2020 seront proclamés. Chaque événement est conçu pour stimuler le débat sur l'entrepreneuriat parmi les jeunes et réunir les principaux acteurs du monde de l'entrepreneuriat pour les encourager à soutenir ces jeunes entrepreneurs. L'an dernier, Osvaldo Rey Mokouma, jeune entrepreneur congolais âgé de 19 ans et co-fondateur d'Aquagritech, avait été nommé premier finaliste de ce prix et récompensé d'une somme de 15 000$, soit environ 8 000 000 FCFA.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.