Congo-Kinshasa: Nord-Kivu - Les acteurs sociaux échangent sur des questions d'intérêt communautaire

Les différentes communautés du Nord-Kivu participent, depuis hier jeudi 30 juillet à Goma, à une table ronde sur des questions touchant, notamment à l'insécurité et à la cohésion dans leur province.

Les acteurs sociaux du Nord-Kivu échangent, durant 3 jours, soit du jeudi 30 juillet au samedi 1er août à Goma, sur des questions d'intérêt communautaire.

Ayant pour thème « dialogue de vérité sur notre propre avenir », ces assises qui réunissent toutes les communautés de cette province, se tiennent dans un contexte où le Nord-Kivu est en train d'évoluer dans un climat d'insécurité créé par des groupes armés étrangers et locaux, et minée par des conflits communautaires qui frustrent certaines ethnies.

Pour le gouverneur du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita, initiateur de ce dialogue, le moment est venu de redorer l'image du Nord-Kivu qui est aujourd'hui réputée une province des guerres, des conflits à répétition et de l'exploitation illicite des minerais.

« On doit se regarder en face entre fils du Nord-Kivu et se dire des vérités. Le bilan de nos tiraillements est largement négatif. Le conflit identitaire entre ethnies au Nord-Kivu doit prendre fin. Personne ne gagne dans ce conflit. Les Nord-Kivutiens constituent un peuple dynamique et le Nord-Kivu doit être une oasis de paix où les communautés doivent vivre ensemble et où il fait beau entreprendre d'où le sens de la tenue de ces assises. Nous devrons vendre une autre image de nous », exhorte-t-il les participants à ces assises.

Des arguments soutenus par le président de l'assemblée provinciale du Nord-Kivu, Robert Seninga, qui renchérit que ces échanges ont également pour but de permettre au Nord-Kivu de retrouver la paix à travers une cohésion entre communautés.

« Nous devrons profiter de notre diversité culturelle et non en abuser. Nous sommes appelés à abandonner les idées sectorielles pour voir loin. Chaque personne est appelée à sensibiliser ses frères et sœurs à quitter des groupes armés », déclare-t-il.

Le maire de la ville de Goma, Muissa Nkense, estime, pour sa part, que cette démarche va permettre aux uns et aux autres d'identifier de vraies causes des problèmes de la province afin d'y proposer des solutions appropriées.

Les chefs des chefferies et secteurs du Nord-Kivu, les représentants provinciaux des confessions religieuses, les recteurs et directeurs généraux des institutions d'Enseignement supérieur et universitaire et bien d'autres leaders d'opinion prennent part à ces assises.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.