Afrique Centrale: CEEAC. Denis Sassou N'Guesso succède à Ali Bongo Ondimba

La Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale a entériné les réformes institutionnelles et organisationnelles de l'organisation en actant l'entrée en vigueur du traité spécial qui consacre la mise en place d'une commission et d'autres organes exécutifs.

C'était à l'occasion de la 17e session ordinaire de la Conférence des chefs d'Etat et de gouvernement qui s'est réunie, jeudi 30 juillet, par visioconférence à l'initiative du président gabonais Ali Bongo Ondimba qui assurait jusque-là la présidence de l'organisation.

Dans son discours bilan, le secrétaire général de la CEEAC Ahmad Allam-Mi, arrivé en fin de mandat, a noté les efforts accomplis en matière de réformes de l'institution avec un point d'honneur sur la fin des études relatives au projet du pont route-rail sur le fleuve Congo. Le chef de l'Etat congolais, Denis Sassou N'Guesso qui succède à son homologue gabonais a la charge de conduire les destinées de la CEEAC vers plus d'intégration durant son mandat.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.