Seychelles: Le président des Seychelles Danny Faure va dissoudre l'Assemblée nationale pour organiser des élections présidentielles et législatives ensemble.

Concernant le processus de conduite des élections, la représentante légale de la Commission électorale, Salina Sinon, a déclaré que le vote se ferait par ordre alphabétique. (Patrick Joubert)

Les élections législatives et présidentielles auront lieu ensemble, cette année, aux Seychelles.

C'est le souhait du président des Seychelles Danny Faure, qui a fait cette annonce lors d'une allocution télévisée ce jeudi.

Le président des Seychelles Danny Faure a annoncé son intention de dissoudre l'Assemblée Nationale, pour organiser des élections législatives ensemble avec les élections présidentielles cette année, pour réduire les dépenses.

« Suivant les problèmes économiques que nous aurons à faire face et pour réduire les dépenses, j'ai décidé qu'il valait mieux faire ces deux élections ensemble » a dit le président Danny Faure.

Les Seychelles dont l'économie repose essentiellement sur le tourisme, ont fermé leur frontière, pour se protéger contre la pandémie du Covid-19.

Mais cette situation entraînera une baisse de 14 % du PIB du pays.

Cette année, les Seychellois doivent se rendre aux urnes pour élire un nouveau président et l'année prochaine c'était au tour des députés.

« J'ai rencontré cette après-midi le président de l'Assemblée nationale et je l'ai informé de ma décision de dissoudre, et de faire les deux élections ensemble » a dit le président Danny Faure.

La Commission électorale des Seychelles a annoncé des dates provisoires pour les élections présidentielles qui devraient se tenir du 22 au 24 octobre.

Depuis octobre 2016, les Seychelles connaissent une cohabitation, après que l'opposition a remporté pour la première fois les élections législatives.

Mais cette fois la situation est différente puisque l'opposition partira divisée à ce scrutin.

A La Une: Seychelles

Plus de: Seychelles News Agency

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.