Cote d'Ivoire: Décès d'Amadou Gon Coulibaly - Les populations des Grands ponts prient pour le repos de son âme

30 Juillet 2020

« Le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly a non seulement passé sept (7) ans de sa vie scolaire (de la 6e à la terminale) ici à Dabou, mais il est membre de la génération "Bodjle" actuellement au pouvoir. Donc il fait office de fils du Leboutou et lorsque vous perdez l'un des vôtres, vous adressez des prières pour le repos de son âme ».

C'est par ces propos que le ministre Emmanuel Esmel Essis, ministre auprès du Premier ministre, chargé de la Promotion de l'Investissement privé, a justifié la prière éclatée organisée dans les églises et mosquées de la région des Grands ponts le 26 juillet 2020, pour le repos de l'âme du Premier ministre, ministre du Budget et du Portefeuille d'Etat, Amadou Gon Coulibaly, décédé le 8 juillet.

Pour ce moment de recueillement, il s'est fait accompagner d'un petit noyau de cadres et personnalités influents de Dabou dont le maire Jean Claude Yede Niagne, le député Hilaire Meledje et l'ancien ministre et superviseur régional du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), Vincent Loès.

A la paroisse immaculée conception et au temple méthodiste Bethel de la localité, ce sont des prières pour l'acceptation de l'âme de celui qui a été inhumé, le 17 juillet 2020 à Korhogo, qui ont été faites.

Emmanuel Esmel Essis qui continue de pleurer celui qu'il appelle son mentor, parce qu'il était son premier patron lorsqu'il est rentré en Côte d'Ivoire en 2011, traduit toute sa reconnaissance à l'ancien chef du gouvernement pour toute la connaissance dont il a pu bénéficier à ses côtés.

Le vicaire de la paroisse Immaculée conception, Gilles Kouassi, tout en implorant le pardon du père céleste pour le repos de l'âme d'Amadou Gon Coulibaly, a souhaité que la sagesse du Roi Salomon abrite les hommes politiques de la Côte d'Ivoire afin qu'ils mettent au-devant de leurs actions, l'intérêt du peuple ivoirien et fassent du pardon leur arme. Tout comme Dieu qui n'exprime que sa puissance et sa suprématie par le pardon qu'il accorde aux pécheurs.

Dans la même veine, le surintendant du District de l'Eglise méthodiste unie (Emuci) de Dabou, Isaac Aka Nogbou, a appelé à servir les plus petits que soi sur cette terre pour mériter la reconnaissance du seigneur. Il a salué la reconnaissance des populations des Grands pont au premier ministre et les a rassurées que la Côte d'Ivoire n'a pas perdu Amadou Gon mais est retourné auprès du créateur pour accomplir d'autres missions.

C'est pour cette raison qu'il a confié le vide laissé par le décès le premier ministre à Dieu afin qu'il le comble d'une personne aussi charismatique que lui pour une Côte d'Ivoire prospère.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.