Congo-Kinshasa: Sud-Kivu - L'AFEM répertorie 201 cas de violences sexuelles dans une période de 3 mois

L'association des femmes des médias (AFEM) déplore l'augmentation des cas des violences sexuelles et celles basées sur le genre dans certains territoires de la province du Sud-Kivu notamment, à Mwenga centre, Luvungi à Invita et dans la ville de Bukavu. En l'espace de 3mois, soit de mai à juillet 2020, l'AFEM affirme avoir documenté 201 cas des violences sexuelles et celles basées sur le genre dont 160 dans le territoire de Mwenga.

Cette organisation qui milite pour la promotion des droits de la femme dénonce dans son rapport des exactions des groupes rebelles Ngumino et Twigwaneho dans différents secteurs d'Itombwe, entraînant des viols des femmes et enfants mineurs.

Dans ce même rapport, AFEM recommande aux autorités judiciaires, de « traiter les questions de violences sexuelles et celles basées sur le genre sans complaisance et de punir leurs auteurs, selon la loi congolaise ».

Toujours dans ce rapport, AFEM souligne que l'activisme des groupes armés et la Covid-19 ont été parmi les causes d'accentuation de ces violences, au niveau de la partie sud du Sud-Kivu.

La contribution des médias en termes de sensibilisation serait l'une des astuces pour réduire les cas des violences sexuelles à l'égard des femmes et faire la promotion du leadership féminin.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.