Congo-Kinshasa: HRW dénonce une véritable entreprise criminelle agissant dans le parc des Virunga

Selon un rapport de l'ONG, ces groupes criminels non identifiés ont enlevé d'avril 2017 à mars 2020 au moins 170 personnes. Il s'agit en majorité de femmes et de filles qui sont torturées, violées tous les jours, et certaines tuées. Des crimes commis jusqu'ici en toute impunité malgré la présence dans un rayon de 10 km des forces de défense et de sécurité congolaises, d'une base de la Monusco, ainsi que des centaines de gardes du parc des Virunga.

Sur trois ans, on n'a pas vu une seule enquête ouverte, pour essayer de traquer ces gangs et d'identifier les suspects, pour les amener en justice. Donc nous appelons le gouvernement congolais à agir d'urgence pour mettre fin à ces enlèvements et à ces abus sexuels généralisés, commis à proximité ou dans le parc des Virunga.

Et on pense qu'ils devraient solliciter les forces de sécurité, qu'elles soient de la police ou militaires, puisqu'il y a beaucoup d'opérations militaires dans le coin, il y a beaucoup de militaires congolais qui sont déployés. Ils devraient solliciter l'appui de la mission de maintien de la paix, la Monusco, à une dizaine de kilomètres -la base de Kiwanja se trouve là-, non seulement la Monusco, mais également les gardes du parc des Virunga, ils sont des centaines. Nous avons approché chacun des acteurs, en tout cas ils ont bien pris note, et donc nous espérons nous pourrons voir des actions concrètes pour voir comment mettre fin à ces abus.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.