Congo-Kinshasa: Nord-Kivu - La MONUSCO améliore les capacités de prise en charge d'un centre de santé de la PNC à Goma

communiqué de presse

Le 29 juillet 2020, Omar Aboud, chef de bureau de la MONUSCO Goma Petit Nord, et le général Aba Van Ang, commissaire provincial de la police nationale congolaise au Nord-Kivu, ont posé ensemble la première pierre des travaux de construction et de réhabilitation du centre de santé de la police au Nord-Kivu.

Le projet consiste à agrandir la salle d'accouchement existante et à construire une salle de néonatologie ainsi qu'une unité d'urgences. Ces trois unités sont destinées, non seulement aux familles de policiers, mais aussi aux prisonniers de la prison voisine de Munzenze, ainsi qu'aux habitants du quartier alentour.

La police de la MONUSCO (UNPOL) soutient ce projet à impact rapide pour un montant total de 39 080 dollars américains.

"C'est en vue d'améliorer les conditions de prise en charge du personnel de la PNC, de leurs dépendants ainsi que de la population voisine de ce centre de santé que le chef de la composante police de la MONUSCO a voulu apporter cet appui", a précisé Omar Aboud, avant d'appeler les responsables de UNPOL, ainsi ceux que de la PNC, à assurer un suivi vigilant du respect de la qualité, jusqu'à l'achèvement complet desdits travaux.

Pour sa part, le colonel Moussa Sangaré, chef de la composante police de la MONUSCO (UNPOL), a déclaré : "Avec la volonté ardente d'améliorer les conditions de prise en charge sanitaire des membres de la PNC et de leurs familles, la police de la MONUSCO a bien voulu apporter son appui à ce projet afin de résoudre les multiples difficultés de prise en charge de la PNC, souvent confrontée à des problèmes de santé récurrents".

De son côté, le général Aba Van Aang, commissaire de la PNC au Nord-Kivu, a réitéré sa gratitude envers le chef de bureau de la mission onusienne et n'a pas manqué de louer la coopération PNC-MONUSCO qui "a produit des résultats palpables" depuis les six mois qu'il est à la tête de la police dans la province.

« Ces nombreuses actions démontrent à suffisance le souci qu'a la MONUSCO de voir la population de cette contrée de la RDC être mieux servie par sa police et dans le respect des droits de l'Homme », a-t-il déclaré à cette occasion.

Les deux salles, d'une capacité de cinq lits chacune, serviront l'une pour l'urgence et l'autre pour la néonatologie et seront pourvues de tous les équipements nécessaires, selon le médecin responsable de ce centre de santé. Et d'ajouter : "Tout cela ne pourra qu'améliorer la qualité de la santé au sein de cette structure d'utilité commune".

L'organisation sans but lucratif "Un jour nouveau" est partenaire de la MONUSCO dans l'exécution de ce projet. Elle a pour mission d'aider les populations de l'est de la RDC à développer leur potentiel et transformer la culture de la violence et de la dépendance en culture de responsabilisation et de cohésion sociale. à travers la réconciliation.

Pour la vice-présidente de cette ONG locale, Esther Ntoto, "cette amélioration du centre de santé de la police à Goma va sans nul doute contribuer à l'amélioration de la prise en charge de la santé des membres de la police et de leurs familles dans leur ensemble. Elle va également contribuer à la réduction de la mortalité infantino-juvénile qui est très importante dans ce pays, notamment dans les foyers à faible revenu comme ceux de la police".

Nous, femmes de policiers, sommes reconnaissantes envers la MONUSCO pour cette aide qui nous est destinée.

Une dizaine de femmes de policiers étaient présentes à la cérémonie. "Nous attendons avec impatience l'ouverture de ces nouvelles unités dans quelques semaines. Nous savons qu'elles aideront les familles de policiers à réduire de manière significative le taux de mortalité important lié au manque de soins de qualité", a déclaré Marthe, l'une d'entre elle.

Et d'ajouter en chœur : "Nous, femmes de policiers, sommes reconnaissantes envers la MONUSCO pour cette aide qui nous est destinée". En effet, les membres de la PNC et leurs familles représentent un peu plus de 100 000 personnes dans la province du Nord-Kivu.

Dans le courant du mois d'octobre 2020, les nouvelles unités du centre de santé de la PNC au Nord-Kivu devraient être totalement opérationnelles afin de servir au mieux les futurs bénéficiaires.

A La Une: Organisations Internationales et l'Afrique

Plus de: Monusco

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.