Soudan: Le Congrès appelle l'administration américaine à soutenir Hamdouk de surmonter la liste de terroristes

Khartoum — Le secrétaire d'État américain et un membre éminent du congrès américain ont appelé l'administration américaine à soutenir le Premier ministre soudanais et le Soudan à sortir de la liste des États parrains du terrorisme car cela ne serait pas important uniquement pour les relations entre le Soudan et les États-Unis mais aussi pour la démocratie dans toute la région

Chris Coons, membre du comité des relations extérieures des États-Unis, du parti démocratique, a déclaré que son comité travaillait actuellement sur la façon de résoudre le problème de l'indemnisation et de rendre justice aux familles de l'attentat de 1998 et à faire progresser les relations bilatérales avec le Soudan qui souffrait sous la dictature d'Omar Bashir depuis trente ans

M. Coons a appelé le secrétaire Pompeo et l'administration américaine à faire tout leur possible pour aider le Premier ministre Hamdouk à rendre justice à ces victimes et à jeter les bases de partenaires démocratiques dans la région.

Pompeo a déclaré que son administration soumettrait très prochainement au comité une législation visant à rendre justice aux victimes et à leurs familles et à retirer le nom du Soudan de la liste du terrorisme. Il a dit qu'il avait parlé avec le Premier ministre et avec d'autres responsables gouvernementaux à quelques reprises sur la question

Pompeo a déclaré qu'il a été dit que les développements au Soudan ne se produisaient pas tous les jours et qu'il était dans l'intérêt de la politique étrangère des États-Unis et de la région d'aider le Soudan à sortir de cette liste et d'aider à un régime démocratique dans le pays qui pourrait également couler dans toute la région.

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.