Angola: Le gouvernement va créer des bureaux régionaux des bassins hydrographiques

Luanda — L'exécutif angolais va créer des bureaux régionaux des bassins hydrographiques prioritaires à Catumbela, Cavaco et Caporolo, Cuanza, Queve et Longa, ainsi qu'au Zambezi.

Le sujet a dominé la IIIe réunion ordinaire du Conseil national de l'eau, qui s'est tenue ce vendredi, à Luanda, sous la houlette du vice-président de la République, Bornito de Sousa.

Selon le communiqué final de la réunion, avec la création de bureaux de bassins hydrographiques, on envisage une gestion plus étroite et opérationnelle des ressources en eau au niveau régional.

Lors de la réunion, des informations ont été fournies sur les projets structurants de lutte contre la sécheresse dans les bassins de Cunene et Cuvelai, le renforcement des systèmes d'adduction d'eau, la construction de barrages polyvalents et l'assurance des débits et de l'utilisation des eaux souterraines.

Selon la note, dans les bassins de Cunene et Cuvelai, le transfert d'eau de Cafu et les barrages de Calucuve et Ndúe, ainsi que les canaux d'eau respectifs, sont en cours d'installation.

Le Conseil national de l'eau a également examiné les travaux menés par les commissions des bassins transfrontaliers sur le fleuve Cubango / Okavango, entre l'Angola, la Namibie et le Botswana (OKACOM), et sur le fleuve Cuvelai, entre l'Angola et la Namibie (CUVECOM).

Les performances des commissions techniques permanentes conjointes Angola / Namibie pour le bassin du fleuve Cunene (CTPC), le cours d'eau du Zambèze (ZAMCOM) et l'international pour le bassin du Congo-Obangui-Sangha (CICOS) ont également été évaluées.

Ces commissions visent à consolider les relations de bon voisinage avec les pays riverains de bassins partagés, visant une gestion optimisée et participative des ressources en eau.

La réunion a également examiné le rapport sur la distribution d'eau dans les zones sans plomberie, dans le cadre des mesures préventives contre Covid-19, qui représente l'approvisionnement à Luanda, en avril et mai, de 119.136. 000 litres, budgétisés dans 35.040. 280 kwanzas.

En ce qui concerne les 17 provinces restantes, 264.867,79 litres d'eau ont été distribués gratuitement, estimé à 45.240. 000 kwanzas.

Le Conseil National de l'Eau est un organe consultatif auprès du Chef de l'Exécutif, de coordination et l'articulation entre les différents départements ministériels, directement et indirectement liés à la planification, la gestion et l'utilisation des ressources en eau, dans le cadre des bassins hydrographiques, qu'ils soient nationaux ou partagés par l'État angolais, y compris les utilisateurs des ressources en eau et les communautés locales.

Vendredi également, le vice-président de la République a procédé à l'investiture de José Gomes de Andrade Ambriz au poste de secrétaire permanent du Conseil national de l'eau.

Bornito de Sousa a déclaré qu'il espérait de José Ambriz, qui était déjà directeur général de l'EPAL-UEE (entreprise publique de distribution d'eau), une meilleure articulation du Conseil.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.