Madagascar: Mahajanga et Antsirabe II - Une fillette et une jeune femme sauvagement assassinées

Les auteurs de ces crimes contre des descendantes d'Eve sont tous des hommes. Arrêté, l'un attend actuellement son procès en prison tandis que l'autre reste encore en cavale. Les habitants de la Cité des Fleurs souhaitent vivement qu'il soit appréhendé vu la cruauté de son acte dont la victime était une fillette de 7 ans.

Selon l'information, le corps sans vie de cette fille unique d'un couple résidant dans le quartier de Nosikely-Tsararano, dans la commune urbaine de Mahajanga a été retrouvé enterré, jeudi à 10 heures près d'un canal dans un endroit appelé Ambohimiadana. Les enquêteurs sont parvenus à cette découverte macabre grâce au témoignage des passants qui ont vu un homme de grande taille qui a creusé un trou près du canal susmentionné puis y enterré quelque chose. Ils ont pu photographier le suspect.

Accompagné des agents du bureau municipal d'hygiène de la commune urbaine de Mahajanga, la police s'est alors rendue sur le lieu où elle a alors trouvé la dépouille de la victime. Le constat effectué par le médecin a révélé qu'elle a été tuée par strangulation. Ses genoux présentaient des blessures. En possession des photos du suspect, les forces de l'ordre s'attellent actuellement à la recherche de ce dernier.

Crime passionnel ? L'atrocité a eu lieu dans le fokontany de Tsaratanana, commune Alakamisy, district d'Antsirabe II. Le corps sans vie d'une jeune femme de 21 ans a été retrouvé dans une forêt de la localité, le 22 juillet. La victime a été tuée avec un objet tranchant au niveau de son cœur.

L'enquête menée par la gendarmerie a révélé que cette femme a été tuée par son amant. Arrêté, celui-ci a avoué son crime. Expliquant le mobile de son acte, il affirme qu'il l'a commis pour honorer la promesse d'amour qu'il a faite à cette jeune femme comme quoi leur union devrait durer jusqu'à la mort.

L'enquête a également révélé que sa relation avec la jeune femme a fait suite au fait que celle-ci lui aurait emprunté de l'argent. Puisqu'elle n'a pas pu honorer son engagement, les deux jeunes gens se sont promus de s'unir pour toujours, à entendre son explication. Déféré au parquet jeudi 30 juillet, le présumé a été placé sous mandat de dépôt.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.