Madagascar: Découpage territorial - La mise en place de la 23e région convoitée

C'est à travers une déclaration que des associations de notables, à Mananjary, sollicitent la mise en place de la 23e région par la division en deux de Vatovavy Fitovinany. Via une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, la vision du Chef de l'État d'envisager l'autonomie de Vatovavy est remise sur le tapis, notamment après la nomination des trois gouverneurs pour la région Boeny, Diana et Analanjirofo.

Ces notables évoquent « l'instauration de la décentralisation effective» pour aboutir au développement. Sur le plan technique ainsi que la concrétisation d'une telle vision, « la procédure de nomination au sein des collectivités territoriales décentralisées nécessite une rigoureuse réflexion. Les décideurs devraient effectivement penser à la crédibilité de celui qu'il va nommer au poste avant de confier une énorme responsabilité », explique un administrateur civil joint au téléphone.

En attendant, aucun élu ou des représentants des autorités locales à Mananjary ne cautionnent, pour l'instant, la déclaration des notables sur ce sujet de séparation de la région Vatovavy à Fitovinany. En cette période de crise sanitaire, le découpage territorial est convoité. L'objectif vise la proclamation de l'autonomie de la région Vatovavy et d'avoir son propre chef-lieu autre que Manakara.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.