Sénégal: Malgré le coronavirus, la Tabaski s'invite à l'hôpital

Au sénégal, quelques-uns des 3 250 malades du Covid-19 ont pu célébrer la Tabaski ce vendredi 31 juillet. Au Centre de traitement des épidémies de l'hôpital de Fann à Dakar, les docteurs et infirmiers de garde ont tenu à faire entrer quelques-unes des traditions. Au menu notamment : des grillades pour les 18 patients du service qui ont pu célébrer la fête du mouton, malgré la quarantaine.

Habillage de protection des pieds à la tête pour Sekou Aïdara avant d'entrer dans la zone rouge, comme les soignants appellent l'aile qui abrite les malades. L'infirmier fait partie des rares musulmans du service qui ne pas la Tabaski avec leurs proches cette année

« Je suis venu aujourd'hui m'occuper de mes malades, comme j'en ai l'habitude de le faire. Donc après le travail, on aura le temps de faire la fête. La plupart étaient choqués de me voir et pensaient que j'allais passer la fête en famille. Ils se posaient des questions. Je voulais réellement être avec la famille pour la fête mais comme on le dit souvent : le travail prime sur tout. »

Pour le moral des soignants, mais surtout des malades, un menu spécial a été concocté. « Le mouton est là, grillé avec tout ce qu'il faut, les crudités, les pommes de terre. Tabaski sans mouton, ce n'est pas la Tabaski. »

Pour l'infirmière en chef, Marie-Louise Diouf il était important que les patients puissent fêter la Tabaski, même à l'isolement. « Les malades aussi doivent faire la fête, la vie continue. Ça aussi ça fait partie de la prise en charge. L'état psychologique, c'est important. Et une fois que tu es cloué là, entre ces quatre murs, tu n'entends pas la famille, tu n'as rien, ça peut poser problème. Il faut qu'on leur dise qu'ils ont le droit de fêter bien qu'ils soient à l'hôpital. En toute convivialité, on veut aller vers eux faire la fête ensemble. »

Sur le pont depuis le mois de mars, une partie des soignants de confession musulmane ont pu rejoindre leur famille pour la fête. Les catholiques eux, attendront l'Assomption, le 15 août.

A La Une: Coronavirus

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.