Soudan: Daglo met en garde contre la sédition et les disputes

Khartoum — Le premier vice-président du Conseil Souverain Lit-Gen. Mohammed Hamdan Daglo, commandant des Forces de Soutien Rapide (FSR) a mis en garde contre la sédition et le règlement des différends qui, selon lui, détruisent actuellement les capacités du pays.

Dans son discours devant les forces RSF, au camp d'Al-Nesour, à l'ouest d'Omdurman, après la prière de l'Eïd al-Adha, il a indiqué qu'il y avait un plan bien étudié pour les combats et un agenda interne rejetant la paix.

Il a ajouté que dans le passé, l'agenda étranger rejetant la paix avait été entendu, et maintenant la communauté internationale toute entière veut la paix, alors que certains de l'intérieur ne veulent pas que la paix soit réalisée pour des raisons privées.

Daglo a indiqué les raisons artificielles de l'escalade de la sédition et des conflits tribaux au Darfour, au Sud-Kordufan et à l'Est, soulignant l'importance de parvenir à la paix et de faire des concessions pour que les Soudanais s'acceptent les uns les autres.

Il a souligné que les 16 mois qui se sont écoulés depuis la révolution du changement nécessitent encore une coopération, soulignant que le changement se déroule doucement avec un prix.

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.