Maroc: L'ambassade du Maroc au Tchad célèbre le 21è anniversaire de l'accession de SM le Roi au Trône

N'djaména — L'ambassade du Maroc au Tchad a célébré le 21ème anniversaire de l'accession de Sa Majesté le Roi Mohammed VI au Trône de Ses glorieux ancêtres en organisant une réception restreinte dans la capitale N'Dajaména.

Ont été conviés à cette cérémonie le Conseiller du Président de la République, la Secrétaire d'Etat aux Affaires Etrangères, le Président du Conseil Supérieur des Affaires islamiques et Président de de la Section Tchad de la Fondation Mohammed VI des Oulémas africains, le Sultan de Chari Bagermi et les représentants des groupes géographiques du corps diplomatique accrédité à N'djaména.

L'ambassadeur du Maroc au Tchad, Abdellatif Erroja, qui s'exprimait lors de cette cérémonie a souligné les grandes significations de la fête du Trône qui revêt un caractère particulier car elle incarne l'histoire ancestrale du Maroc et le rôle de l'institution monarchique, garante de l'unité nationale et de l'identité culturelle et spirituelle du pays.

C'est une occasion pour le peuple marocain de renouveler son attachement au pacte d'allégeance et aux liens profonds et multiséculaires avec ses souverains, a soutenu le diplomate marocain lors de cette réception restreinte, pandémie du coronavirus oblige.

S'il y a une chose à apprendre de cette situation de pandémie, c'est bien la mobilisation nationale et l'élan remarquable de solidarité entre les Etats et les Communautés. Bref, une solidarité agissante pour vaincre la pandémie et dépasser ses retombées multidimensionnelles, a relevé M. Erroja.

C'est dans ce contexte que le Maroc a agi tôt et fort, en déployant une stratégie graduelle de riposte considérée parmi les plus pertinentes et complètes pour faire face à la pandémie, faisant du Royaume l'un des pays ayant le mieux réussi à gérer la crise sanitaire, a réaffirmé l'Ambassadeur du Maroc, rappelant dans ce sens les mesures rigoureuses prises par les autorités marocaines.

Grâce à l'initiative de SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L'assiste, un fonds spécial a été constitué afin de répondre aux besoins urgents. Doté initialement d'un budget de 10 milliards de dirhams (soit 934 millions d'euros), ce fonds a atteint plus de 3 milliards d'euros de contributions volontaires, a ajouté le diplomate marocain, notant que ce Fonds a servi à financer les dépenses urgentes liées à la mise à niveau du dispositif médical, à atténuer les répercussions sociales de la pandémie et à soutenir l'économie nationale.

Face à l'urgence, le Maroc, sous le leadership de SM le Roi, a multiplié les initiatives innovantes pour soutenir la revitalisation de l'entreprise marocaine, a-t-il noté.

Le diplomate marocain a, d'autre part, mis en avant la vocation africaine du Maroc qui plonge ses racines dans l'histoire. Partant de cette vision, le Maroc a fait du renforcement des relations avec ses pairs du continent la priorité de sa politique étrangère, a dit l'ambassadeur.

Face à la pandémie, le Maroc ne s'est pas replié sur lui-même, mais s'est inscrit dans un élan de solidarité, nord-sud, sud-sud et sud-nord, le Maroc matérialise son engagement, pour un pacte bicontinental UE-Afrique, a affirmé M. Erroja.

Dans le même esprit de solidarité, le Maroc a tenu à contribuer à la campagne de dons lancée par la présidente de la Commission Européenne, Ursula von der Leyen, pour un fonds finançant la recherche d'un vaccin et de remèdes contre le virus. Solidaire de son continent et de ses partenaires en cette conjoncture de crise perpétrée par la pandémie Covid19, une aide médicale substantielle a été envoyée, sur Instructions Royales, à une vingtaine de pays africains frères, de toutes les sous-régions du continent, a rappelé le diplomate marocain.

Cette action de solidarité Sud-Sud s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de l'initiative lancée par Sa Majesté le Roi en avril dernier, en tant que démarche pragmatique et orientée pour la mise en place d'un cadre opérationnel permettant le partage d'expériences et de bonnes pratiques avec les pays africains dans leurs différentes phases de gestion de la pandémie, a souligné M. Erroja.

Revenant sur les relations bilatérales, le diplomate marocain a noté que le peuple marocain et le peuple tchadien sont unis par des liens séculaires et un héritage commun spirituel, cultuel et culturel. La coopération entre les deux pays frères et amis ne cesse de se consolider.

Les domaines de cette coopération touchent des secteurs aussi importants que variés, en l'occurrence, la formation universitaire, professionnelle et cultuelle, la coopération militaire, la formation des douaniers, l'ingénierie de télécommunication.

Le domaine de la santé ne déroge pas à la règle. Le 15 juin dernier, deux avions marocains ont acheminé une importante quantité de médicaments, de matériel sanitaire et d'équipements préventifs destinés au gouvernement tchadien pour l'accompagner dans ses efforts de riposte contre la propagation de la pandémie COVID-19.

A travers ce don médical, SM le Roi a bien voulu donner un sens réel à cette solidarité agissante et pragmatique entre le Maroc et le Tchad. Une solidarité basée sur une approche préventive et durable, au-delà de la pandémie, a-t-il dit.

Par ailleurs, les opérateurs économiques marocains publics et privés s'intéressent, de plus en plus, à investir au Tchad. Leur contribution au développement de ce pays frère est devenue une réalité tangible, qui doit être encouragée, a souligné le diplomate marocain.

M. Erroja a en outre mis en avant le renforcement de la coopération triangulaire et de la coopération décentralisée, qui sont des voies indispensables pour dynamiser les relations entre le Maroc et le Tchad, citant dans ce sens le projet Energie Solaire pour le Développement Durable, initié entre L'ONEE, la SNE et la BID pour donner un nouvel élan à la coopération entre les trois partenaires.

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.