Congo-Brazzaville: ART d'Orphée - Kelly Zul rêve de devenir une icône de la musique congolaise

En séjour à Brazzaville pour la promotion de ses produits, Kelly Zul, artiste musicien congolais originaire de Pointe-Noire, a expliqué aux Dépêches de Brazzaville sa vision musicale.

Kelly Zul est en tournée promotionnelle de ses trois singles actuellement sur le marché. Il s'agit de "Trouble" en 2019 Dan Scott, venu de son premier film ; de "Angelu" ; et de "Mona Lisa" le tout dernier qui vient d'être mis sur le marché. Ces trois singles sont disponibles sur toutes les plateformes de téléchargement et sur les chaines de télévisions nationales. Ils précèdent le maxi single de sept titres intitulé « Bolingo » dont la sortie est prévue en fin d'année.

De son vrai nom Cardi Babingui Pipene, Kelly Zul pour les mélomanes, il est passionné par la musique de tous les horizons dès son jeune âge. Ce jeune artiste de vingt-quatre ans (né en mars 1996), pratique du Zul style, un mélange de rumba, ndombolo, et de la musique urbaine.

Kelly Zul commence la musique en 2014, après sa satisfaction au baccalauréat. Il est influencé par les clips américains et nigérians, d'où lui est venu le déclic musical avec l'album « Game over » de la star nigériane P. Square, et surtout de son clip « Do me ». De l'interprétation des titres en anglais, il s'est mis au fil du temps à écrire ses propres textes. Il intègre le groupe NGI lors de ses premiers instants à l'université, puis le groupe BR Squad (une entité reliée au collectif Nouvel ordre musical de l'artiste Mixton).

Après plusieurs années à vibrer aux rythmes de ses idoles, Kelly emprunte le chemin des studios. Pour sa première expérience, il enregistre un morceau Rap intitulé "Men of the year". Encouragé et surtout plébiscité par son entourage, il décide de continuer sur cette voie. En 2018, il est officiellement le nouvel artiste de Dan Scott. Comme baptême du feu, son producteur lui confie la tâche d'interpréter la bande originale de son tout premier film "Trouble" (en 2019). Ce morceau tinté d'une empreinte afropop portera le titre "Nini etindaki ngai".

Son aventure dans BR Squad le lie d'amitié avec deux autres chanteurs avec lesquels ils formeront le trio « Theboyz » d'où l'enregistrement de plusieurs singles comme BAD Girl et Like I DO signés sous l'étendard Nouvel ordre musical et réalisés (clips) par Dan Scott. « Aujourd'hui, j'ai une très grande équipe SM Studio qui se bat pour ma promotion. Je suis certain que d'ici à quelques mois ou quelques années, le nom de Kelly Zul sera prononcé dans toutes les bouches sur les plans national et international. Je veux d'une musique originale, faire la fierté du Congo et devenir une icône de la musique congolaise sur tous les plans », a déclaré l'artiste.

Certes, Kelly Zul s'est inspiré de l'influence américaine et nigériane, mais pour le moment il fait recours à la racine des deux Congo, en écoutant les artistes comme Gathos Beevans, feux Madilu Système et Rapha Bounzeki ... Fier de son Zul style, Kelly veut conquérir l'international. « Sur Pointe-Noire les choses se passent bien. Je ne passe plus inaperçu. Aujourd'hui je suis compté parmi les artistes phares de ma ville. Je suis en train de me battre pour que le nom de Kelly Zul puisse s'étendre partout en international. »

La qualité musicale et artistique de Kelly Zul est appréciée aussi par la star de la chanson américaine Keri Hilson. « Je veux juste te féliciter et toute ton équipe pour ta chanson Mona Lisa... Ce n'est pas un hasard, le don que tu as, utilise-le comme tu peux. N'arrête pas, peu importe le nombre de personnes qui te suivent. Tout ce que tu as à faire, c'est de te servir de ta musique pour soigner les gens », a déclaré la star américaine.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.