Algérie: La métropole Alger et ses soucis scrutés dans le roman "Soustara"

Alger — L'écrivaine Hanane Boukhallala s'approprie, dans son premier roman "Soustara", la capitale Alger en tant qu'espace où se déroulent les principaux événements de son oeuvre qui se dévoile sous forme de confessions personnelles et intimes et de problèmes et soucis d'ordre psychologiques, une oeuvre combinant événements historiques, réalité et questions existentielles.

Dans le quartier populaire de "Soustara", au cœur d'Alger, Boukhallala présente un microcosme de l'Algérie profonde, à travers une histoire d'amour virtuelle entre Zineb, jeune fille divorcée à l'âge de 24 ans, issue de Soustara, femme déprimée au lourd passé socio-psychologique, et "Alilou", homme originaire du quartier voisin Z'ghara, rencontré sur Internet.

Le roman de 132 pages paru aux éditions "Khayal" rassemble, à travers ses différents chapitres, un tumulte de sentiments et de hantises, partagés entre amour, problèmes familiaux, conflits sociaux, échec de relations conjugales, football, et l'espoir en un avenir meilleur.

Lire aussi: "Le sel de tous les oublis", nouveau roman de Yasmina Khadra bientôt en librairie

Une photo panoramique du grand Alger et de certains vieux quartiers emblématiques et sites historiques, tels la mosquée Ketchaoua et le Café malakoff y sont également présentées, et un aperçu sur les traditions algéroises, les soirées et la poésie "el Ksid Chaâbi" avec quelques termes en arabe dialectal.

La romancière dépeint, en outre, la capitale comme "une ville triste en proie à la pauvreté, à l'anarchie, au crime et à l'insalubrité" où la femme est victime de "violence" et de pressions sous l'emprise d'une société machiste.

"Soustara" est le premier roman de Boukhallala qui compte une expérience dans le domaine de la presse.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.