Madagascar: Le ministère de la Défense recherche des médecins et infirmiers bénévoles

A Madagascar, le ministère de la Défense lance un appel à recrutement de bénévoles médecins, internes en médecine et infirmiers, pour lutter contre la pandémie de Covid-19. Depuis un mois, la Grande Ile fait face à une accélération de la propagation de coronavirus. Elle enregistre 11 213 cas dont 107 décès, soit presque 5 fois plus qu'il y a un mois.

L'armée recherche 60 soignants bénévoles « aptes à travailler sous pression face aux urgences », indique l'affiche du ministère de la Défense. Des bénévoles qui viendront d'abord « renforcer l'équipe de 65 médecins et infirmiers militaires qui travaillent au centre de traitement du palais des sports », explique son coordonnateur, le général Sedera Raharijaona.

Un centre de traitement devant lequel une longue file d'attente se forme chaque matin. « Nous recevons entre 80 et 90 patients par jour pour les consultations et 37 malades sont hospitalisés », précise t-il.

Si le président de la République, Andry Rajoelina, se veut toujours rassurant dans ses discours à la population et a parlé samedi « d'une épidémie qui ne durera pas », l'armée, elle, se prépare au pire.

« Nous nous dirigeons vers un scénario de crise sanitaire généralisée dans tout le pays », signale l'armée dans son « plan de riposte contre l'expansion de l'épidémie » de mi-juillet. Elle recommande notamment de « renforcer rapidement les équipes médicales nationales déjà en quasi rupture. »

Depuis un mois, de nombreuxagents de santé de la Grande Ile se disent épuisés et en attente de leurs primes de risque.

Des candidatures ont déjà été reçues, fait savoir la communication du ministère de la Défense, qui précise que ce recrutement de bénévoles est aussi à l'attention des médecins et infirmiers des provinces. Ils recevront une formation de prise en charge de patients atteints du Covid-19 par les médecins militaires, précise le général Raharijaona.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.