Congo-Kinshasa: Tshopo - Olpa se réjouit de la libération d'un journaliste à Kisangani

L'ONG appelle les autorités de cette province à créer un climat favorisant le développement d'une presse libre, consciencieuse et capable de jouer son rôle de quatrième pouvoir.

L'organisation indépendante de défense et de promotion de la liberté de presse, Observatoire de la liberté de la presse en Afrique (Olpa), a salué la libération d'Henri Likoko, éditeur de Publi-Kis, un journal paraissant à Kisangani, province de Tshopo. Tout en prenant acte de cet élargissement, l'ONG condamne néanmoins la procédure ayant conduit à l'incarcération du journaliste.

L'Olpa, qui fait remarquer que cette interpellation constitue une atteinte grave à la liberté de la presse et à la bonne administration de la justice garanties par la législation congolaise et les instruments juridiques relatifs aux droits de l'homme, appelle les autorités de cette province à créer un climat favorisant le développement d'une presse libre, consciencieuse et capable de jouer son rôle de quatrième pouvoir.

Dans son communiqué du 31 juillet, cette association rappelle, par ailleurs, que le journaliste Likoko, interpellé le 27 juillet, par huit éléments de la Police nationale congolaise (PNC/Kisangani), sur ordre du ministre provincial de l'Intérieur, Jean Ntongo, alors qu'il rédigeait des articles de presse dans une bureautique de la place. Il a été libéré, le 30 juillet, après trois jours de détention à la prison centrale de Kisangani et le payement d'une caution de 40 mille francs congolais (l'équivalent de 20 dollars américains).

Henri Likoko, précise cette ONG, a été accusé d'outrage à l'autorité pour avoir tenté de rédiger un article de presse mettant en cause le ministre provincial Jean Ntongo, dans les préparatifs de l'échec du rassemblement du 28 juillet à Kisangani. Ce rassemblement qui a été brutalement dispersé par les forces de sécurité, note l'Olpa, a été appelé par un regroupement des mouvements citoyens locaux dénommé « Collectif Tshopo Telema » exigeant le départ du gouverneur de la province de Tshopo, Walle Lufungula.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.