Congo-Brazzaville: Congo-FAO - Le Parlement appelé à jouer son rôle de moteur de développement

Arrivée au terme de son mandat de cinq ans, la représentante de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) au Congo, Suze Percy Filippini, a fait le point, le 30 juillet, avec le président de l'Assemblée nationale, Isidore Mvouba, des activités menées en collaboration avec le Parlement.

Désormais représentante de la FAO en République de Zambie, Suze Percy Filippini a poursuivi sa série d'adieux aux autorités congolaises. En effet, avec le président de la chambre basse du parlement, la diplomate onusienne est allée exprimer sa gratitude pour le travail que la FAO a pu mener pendant ces dernières années avec le Parlement congolais. Elle a profité de cette occasion pour saluer le leadership d'Isidore Mvouba et son accompagnement, au jour le jour, dans ce travail réalisé.

« Nous avons eu l'occasion de regarder en arrière ce travail. Nous nous sommes rendu compte qu'il y a eu quand même du chemin parcouru. La FAO a accompagné le Parlement à mettre en place une alliance parlementaire de la sécurité alimentaire et nutritionnelle. Cette alliance, qui a été montée, travaille d'arrache-pied et met en place des actions pour pouvoir valablement accompagner la République du Congo dans l'atteinte de cet objectif », a-t-elle expliqué à sa sortie d'audience.

Selon Suze Percy Filippini, le chemin est certes long à parcourir, mais avec un peu de volonté on pourrait très vite arriver. Il suffit, a-t-elle ajouté, de se donner les moyens pour atteindre la sécurité alimentaire et nutritionnelle en République du Congo.

« La nature a tout donné au Congo. Donc, je crois que le Parlement, en tant qu'institution moteur de développement de ce pays, doit jouer pleinement son rôle. L'honorable président de l'Assemblée nationale vient encore une fois de renouveler son engagement et la disponibilité du Parlement à jouer convenablement son rôle », s'est-elle réjouie.

La République du Congo a été aussi, a-t-elle reconnu, une pièce maîtresse dans l'établissement d'une plate-forme sous-régionale de parlementaires pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle. Même si la pandémie de Covid-19 a donné un coup de frein à ce travail, ce n'est que partie remise, a ajouté Suze Percy Filippini.

« Le Parlement congolais a été un partenaire important pour la FAO quand il s'agit d'accompagner le pays dans la définition des politiques, des documents et stratégies importants dans le développement économique de ce pays », assurant Isidore Mvouba de la disponibilité de la FAO de continuer à travailler aux côtés du Parlement et à œuvrer pour que le projet initié soit poursuivi dans de bonnes conditions.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.