Congo-Brazzaville: Santé - Les agents du CHU-B menacent d'aller en grève dans une semaine

Tenant compte de leurs réclamations, un délai de sept jours ouvrables est accordé au gouvernement de la République à compter du vendredi 31 juillet.

La déclaration lue par le président de l'intersyndicale, Victor Bienvenu Kouama, stipule que faute de satisfaction de leurs droits avant ce délai, la grève suspendue sera réactivée et reconduite.

Pour rappel, leurs revendications portent sur le paiement des trois mois de la covid-19 promis par le gouvernement par arrêté n°5799 du 27 mai 2020 ; la dotation en équipement de protection individuelle (EPI) contre la covid-19 ; les salaires des mois de juin et de juillet ; conduite à tenir sur les déclarations du directeur général adjoint dans les médias : l'acquisition des équipements pour l'imagerie médicale (scanner et IRM) au CHU ; l'application de la loi 022/2010 votée par l'Assemblée nationale et promulguée par le président de la République, portant sur le départ du CHU pour la retraite : la tenue de la CPASS avant le 30 juillet 2020 - La prime de la covid-19 doit être payée à tous les travailleurs du CHU réquisitionnés pour la riposte à la pandémie de Covid-19 - ; et enfin, le versement de la prime de garde des mois de mai, juin et juillet 2020.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.