Angola: Basketball - Primeiro d'Agosto rejette le lien avec Adingono

Luanda — Le président du Primeiro d'Agosto, Carlos Hendrick, a démenti samedi, à Luanda, les contacts avec l'entraîneur camerounais Lazare Adingono, écartant la possibilité d'une éventuelle intégration ou d'un lien.

S'adressant à la presse après la cérémonie d'investiture pour le quadriennal 2020/24, le dirigeant a déclaré que le personnel technique de l'équipe était déjà défini.

«Nous nous engageons à répondre aux souhaits des fondateurs de ce grand club, en créant les conditions nécessaires au développement du sport. Notre action vise à stabiliser le club dans tous les secteurs, en particulier la partie technique, en plaçant le personnel dans les endroits qu'il faut. Pour cette raison, Adingono ne sera pas l'entraîneur du Primeiro d'Agosto », a-t-il indiqué.

Huit ans plus tard, Lazare Adingono quitte l'équipe de basket de Petro, après une longue période de négociation avec le conseil d'administration de l'association, qui a abouti à un non-accord de renouvellement contractuel.

Dans les derniers jours, il était considéré comme membre de l'Académie du Primeiro d'Agosto.

Manuel Sousa Necas a pris le commandement technique de l'équipe senior masculine de basket-ball, en remplacement de Walter Costa. L'investiture a eu lieu à l'occasion du 43e anniversaire du club, fondé en 1977.

Carlos Hendrick a été élu, en février, avec 407 voix pour, 21 contre, 28 abstentions et deux bulletins blancs, dans un univers de 458 électeurs. Le général des Forces armées angolaises (FAA) effectue son troisième mandat à la tête du club «militaire».

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.