Angola: Le PGR justifie l'arrestation du commandant de la PN à Lubango

Lubango (Angola) — Le bureau du procureur général de la République de Huíla (PGR) a confirmé samedi avoir trouvé des "indices forts" de l'implication du commandant municipal de la Police nationale de Lubango, Pedro Domingos, dans la soustraction illégale de 617 motos dans le parc de l'unité de circulation routière.

Dans un communiqué, le ministère public informe que l'arrestation préventive du surintendant-chef Pedro Domingos vise à empêcher toute ingérence dans les enquêtes, dans le cadre d'un prétendu stratagème de vente de motos saisies et stationnées dans l'unité de circulation routière de la ville de Lubango.

Selon le PGR, l'officier supérieur de la corporation policière s'est vu imposer la mesure de coercition personnelle de prison préventive le 28 juillet, "car il a été démontré dans les archives que sa liberté constitue un grand danger de perturber l'instruction en cours».

Dans le cadre de cette affaire, 605 motos ont déjà été récupérées.

Dans le même procès, un inspecteur en chef et un troisième sous-chef (les premiers détenus) sont impliqués, qui, lors de l'interrogatoire, ont énuméré le supérieur hiérarchique, alors commandant de l'unité de circulation routière.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.