Angola: Des décès dus au paludisme en hausse à Caconda

Caconda (Angola) — Cent cinquante-cinq personnes sont mortes du paludisme dans la municipalité de Canconda, province de Huíla, au cours du premier semestre de l'année en cours, sur 20.932 cas diagnostiqués, correspondant une augmentation de 132 décès par rapport à la même période en 2019.

Selon le superviseur municipal de la lutte contre le paludisme, José Clémentino João, cette augmentation s'explique par le fait que les victimes se rendent tardivement dans les unités de santé.

S'adressant à l'Angop, le responsable a fait savoir que la première option des patients est le recours au traitement traditionnel et ne se rendent aux unités de santé que lorsque la situation s'empire.

Pour faire face à la situation, a-t-il expliqué, des campagnes de sensibilisation sont menées pour dissuader les habitants de cette pratique, mais suspendue en vertu de la progression du Covid-19.

Le réseau sanitaire est en rupture totale, sans tests rapides de dépistage du paludisme et manque de médicaments antipaludiques, a souligné le responsable.

La municipalité de Caconda, située à 236 kilomètres du chef lieu de la province de Huíla (Lubango), a une population estimée à 201.414 habitants.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.