Cameroun: Tabaski 2020 - Ce sera le 31 juillet

La confirmation a été donnée par la Commission nationale du croissant lunaire.

La communauté musulmane camerounaise célèbrera le vendredi 31 juillet, la fête du sacrifice. Le croissant lunaire marquant le début du mois de Zoul Hijja a été aperçu mardi 22 juillet, et donc hier, mercredi marquait le 1er jour du mois de sacrifice, avec pour apothéose le 10e jour du mois, correspondant au 31 juillet 2020. Aussi connue sous le nom de l'Aïd el-Kébir, qui signifie « grande fête », cette commémoration est la plus importante pour les musulmans du monde entier. Elle est faite en mémoire de la soumission d'Abraham à son Dieu.

Les activités liées à la fête ont débuté hier. Selon les savants musulmans, les 10 premiers jours du mois sont d'une importance capitale. « L'adoration est aimée par Allah durant cette période», relève le Pr Souley-Mane, imam et porte-parole de la Commission nationale du croissant lunaire. Les croyants sont appelés donc à multiplier les œuvres devant les rapprocher de leur créateur. Notamment le jeûne, la lecture du Coran, l'aumône ainsi que les visites aux malades, entre autres.

Deux jours sont particulièrement importants dans cette mouvance : le 9e et le 10e du calendrier musulman qui correspondent au 30 et 31 juillet. Selon le Pr Souley-Mane, le 9 du Zoul Hijja qui est le jour de Arafat est le meilleur jour de l'année musulmane tout comme la Nuit du Destin. « Il est recommandé de jeûner durant ce jour », a-t-il rappelé. Par ailleurs, le 10e jour est également important parce qu'il marque le jour du sacrifice.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.