Angola: Ouverture d'une enquête sur l'affaire des "enfants vulnérables"

Luanda — Les autorités angolaises ont annoncé vendredi l'ouverture d'une enquête pour déterminer les véritables motivations de l'utilisation d'enfants malnutris et vulnérables dans le reportage d'une chaîne de télévision portugaise.

Selon le porte-parole du Ministère de l'Intérieur (Minint), Waldemar José, qui parlait à la Télévision Publique d'Angola (TPA), le Service d'Investigation criminelle (SIC) a le dossier en main pour connaître les motivations de l'action du citoyen angolais, Hélder Silva, auteur de la vidéo diffusée sur une chaîne de télévision.

"Pendant 72 heures, les autorités n'ont pas pu localiser l'espace, encore moins maintenir le contact avec le citoyen", a-t-il déclaré.

Selon l'officier de la Police, il s'agit d'une affaire qui peut constituer des délits d'escroquerie, de fraude, de traite d'enfants et de dénonciation calomnieuse.

Mardi dernier, une chaîne de télévision portugaise a diffusé la pièce dans laquelle le citoyen angolais dénonce la situation d'enfants qui semblent sévèrement malnutris.

Dans la pièce susmentionnée, le citoyen déclare que le lieu héberge au moins 200 enfants, la plupart atteints de maladies infectieuses, telles que la gale et la tuberculose.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.