Congo-Kinshasa: La RDC réintègre la liste des pays africains éligibles à l'AGOA

Le président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, a, dans sa communication, informé les membres du gouvernement réunis, vendredi, en conseil des ministres, que la RDC figure de nouveau sur la liste des pays africains éligibles à un statut de partenariat commercial privilégié avec les États-Unis, en répondant aux critères de l'African Growth Opportunities Act (AGOA).

À titre de rappel, a dit le chef de l'État, cette loi américaine sur la croissance et les possibilités économiques qui permet à des pays d'Afrique subsaharienne d'exporter vers les États-Unis, sans douanes ni contingents des produits, prend en compte les progrès démocratiques des pays concernés à l'occasion de la révision annuelle de l'AGOA.

À l'issue de cette annonce du président de la République, le directeur exécutif de la Haute académie de la Société civile congolaise (HASCO), Richie Lontulungu a salué, dimanche, au cours d'un entretien avec la presse, la réintégration bientôt de la RDC dans le système américain AGOA.

Cette réintégration, a-t-il dit, est un motif de satisfaction pour la Société civile congolaise. Car, avec l'AGOA, les producteurs locaux congolais pourront exporter directement vers les USA plus de six mille produits différents sans tarifs douaniers comme par le passé. Cela aura un effet d'entraînement sur le PIB congolais qui va croître significativement.

Le directeur exécutif de la HASCO a fait savoir que le marché américain, fort de ses deux cents millions de consommateurs actifs, reste l'un des plus convoités au monde.

En 2016, après une brève étude menée sur l'AGOA, la Société civile congolaise avait réalisé le manque à gagner pour le Congo-RDC. C'est ainsi que depuis 2017, les organisations de la Société civile formant le Réseau des organisations de la Société civile pour l'AGOA, sous la conduite du Syndicat d'entraide chrétienne (SEC), ont engagé un plaidoyer intense et continu auprès du gouvernement américain pour le retour de la RDC dans l'AGOA, après son exclusion en 2010, entraînant une baisse de 98% dans les exportations de la RDC vers les USA, a précisé Richie Lontulungu.

Le même plaidoyer, a-t-il poursuivi, avait également touché le gouvernement congolais dans le cadre de l'amélioration au niveau local avec des conditions requises pour être un pays éligible à l'AGOA.

Sur ce même schéma, a-t-il renchéri, les organisations de la société civile ont mobilisé le soutien de quelques organisations américaines (notamment la Chambre de Commerce de New York) et de hautes personnalités américaines pour la cause de la RDC.

Il sied de noter que récemment, la Haute Académie de la Société civile congolaise avait transmis, en date du 24 juin 2020, un exposé des motifs au gouvernement américain pour le compte des organisations de la Société civile du pays, sollicitant une réintégration effective de la RDC cette année.

Pour le directeur exécutif de la HASCO, une fois le pays est réintégré, le Réseau projette d'encadrer les producteurs locaux autour des critères d'admission des produits pour export aux USA grâce à l'AGOA afin de profiter au maximum des opportunités d'affaires offertes. Richie Lontulungu d'ajouter que la réintégration de la RDC dans l'AGOA prouvera le bienfait du travail en synergie pour préserver les meilleurs intérêts du pays.

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.