Afrique du Nord: L'avertissement maritime de la Turquie est une violation des droits souverains de l'Egypte

Un premier "Mistral russe" officiellement remis à l'Egypte

L'avertissement maritime émis par l'Etat de Turquie sur la mise en oeuvre par un navire turc d'une mesure sismique en Méditerranée, du 21 juillet au 2 août est contesté par l'Egypte du fait de l'emboîtement du point N°8 avec la propre Zone économique de l'Egypte en Méditerranée, a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères (AE), Ahmed Hafez.

Cette mesure ne se conforme pas à la convention des Nations unis relative à la loi océanographique, contredit les dispositions du droit international voire constitue une violation et une agression contre les droits souverains de l'Egypte dans sa propre Zone économique en Méditerranée, a souligné le porte-parole, dans un communiqué de presse publié samedi.

L'Egypte ne reconnait pas tout résultat et toute conséquence découlant d'une action dans cette zone d'interférence, a-t-il signalé.

Selon lui, l'Egypte avait déposé une Déclaration auprès des Nations unies sur l'exercice par l'Egypte de ses droits dans ses propres Eaux économiques en vertu de l'article 310 de la convention de l'ONU sur la loi océanographique publiée le 11 juillet 1983.

A La Une: Egypte

Plus de: Egypt Online

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.