Congo-Brazzaville: Une maternité reprend du service dans le Pool

Détruite à la fois par les intempéries et la guerre civile, la maternité de Kindamba, une communauté urbaine de 10 000 habitants située à l'ouest du département du Pool, voisin de Brazzaville, vient de reprendre du service après des travaux de réhabilitation et d'extension à Haute intensité de main d'œuvre (HIMO) ayant impliqué des ex-combattants ninjas en attente de réintégration.

C'est le ministre Euloge Landry Kolélas, en charge de la réinsertion des ex-combattants, qui est allé couper le ruban marquant la reprise des activités de cette maternité qui est le plus imposant bâtiment de l'hôpital de Kindamba.

Avec une moyenne d'accouchement de 30 bébés par mois, pour une communauté urbaine de 10 000 habitants, cette structure va désormais accueillir les femmes dans des conditions décrites par Naris Ntsimba, sage-femme principale.

« On a modernisé la maternité de Kindamba comme dans les tous les autres pays et dans toute autre ville : il y a des lits, des boîtes d'accouchement. Bref, les conditions sont favorables et l'environnement sain », a-t-elle témoigné.

L'ouvrage a bénéficié d'un financement de cinq agences de l'ONU. Chris Mburu, coordonnateur des agences du système des Nations unies. « Cette maternité a été réhabilitée dans l'optique d'améliorer et consolider la paix dans le Pool », a-t-il expliqué.

Après la réouverture de la maternité quelques défis restent à relever à l'hôpital de Kindamba tenu par des contractuels et des bénévoles, selon son directeur Pascal Niémet Gambou.

« L'électricité nous en voulons bien, malheureusement nous avons des problèmes d'approvisionnement. Le financement n'est pas au rendez-vous. Nous n'avons pas de fonds d'investissement depuis trois ou quatre ans et même les fonds alloués par l'État n'arrivent pas », a-t-il affirmé.

Kindamba est un des districts les plus enclavés du Pool.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.