Burkina Faso: Fête de l'Aïd-el-kébir - Des vœux de paix et de cohésion sociale

Les Burkinabè ont célébré, le vendredi 31 juillet 2020, la fête de la Tabaski. A l'occasion, des personnalités ont formulé des vœux de paix et de solidarité entre les fils et filles de pays.

Roch Marc Christian Kaboré, président du Faso : « Que vos prières puissent renforcer notre cohésion sociale »

« Aujourd'hui 31 juillet 2020, les musulmans célèbrent l'Aïd-el-Kébir, la fête de Tabaski. En ce moment de grande dévotion, je voudrais souhaiter une bonne fête à tous les fidèles musulmans de notre pays.

Que vos prières puissent renforcer notre cohésion sociale afin qu'ensemble, nous bâtissions une Nation burkinabè de paix et réconciliée, dans sa diversité culturelle et religieuse, et la solidarité de ses fils ».

Christophe Joseph Marie Dabiré, Premier ministre : « Qu'Allah apporte à toute la nation, joie, santé, paix et prospérité »

« La fête de la Tabaski, jour de communion, de prières et de sacrifices, est aussi un moment privilégié de partage et de solidarité pour nos frères musulmans.

Ce sont là des valeurs très importantes dont notre pays a besoin, aujourd'hui plus que jamais, pour faire face à la situation difficile, marquée notamment par la pandémie de la COVID-19 et l'insécurité, avec des milliers de frères déplacés.

La pandémie a empêché cette année, nos frères d'accomplir le cinquième pilier de l'islam qu'est le hadj, comme bien d'autres musulmans du monde. Qu'Allah, à travers les prières et sacrifices de chaque Burkinabè, apporte à chacun de nous et à toute la nation, joie, santé, paix et prospérité, en cette occasion bénie.

Je souhaite à toute la communauté musulmane une bonne fête de l'Aïd-el-Kebir, dans le respect des mesures-barrières. Qu'Allah fasse que la sécurité et la paix règnent dans notre très cher pays, le Burkina Faso ».

Alassane Bala Sakandé, président de l'Assemblée nationale : « Puisse cette fête renforcer notre foi »

« A l'instar de la communauté islamique du monde entier, les fidèles musulmans du Burkina Faso célèbrent aujourd'hui vendredi 31 juillet 2020 la fête de l'Aïd-el-kébir.

Communément appelée Tabaski, cette célébration est un grand moment d'élévation spirituelle et elle marque le souvenir de la foi d'Ibrahim en Allah.

A cette occasion toute particulière, j'invite tous les musulmans de notre pays à commémorer la force de la piété d'Ibrahim dans la communion des cœurs et des esprits.

Puisse cette fête renforcer notre foi, fortifier nos valeurs de solidarité, affermir notre volonté de vivre ensemble et consolider notre désir de servir la patrie.

Cette année, la Tabaski intervient dans un contexte mondial marqué par la crise sanitaire consécutive à la pandémie de la COVID-19.

J'exhorte donc tout un chacun, en ce jour de retrouvailles, à continuer de se soumettre aux gestes barrières afin de se protéger et protéger sa famille et ses amis du coronavirus.

J'ai une pensée toute particulière pour mes sœurs et frères qui, du fait du terrorisme, ont dû s'installer loin de leurs villages d'origine avec tout ce que cela impose comme inconfort moral et matériel.

J'invite alors chacun de nous à des actes de solidarité avec cette frange de nos compatriotes déplacés internes. Mes pensées vont également à nos FDS, qui en ce jour, sont loin de leurs familles pour assurer la sécurité et la quiétude de nos populations.

A toutes celles et à tous ceux qui, du fait de la maladie, n'ont pas l'esprit à la fête, je leur souhaite prompt rétablissement.

Puisse Allah nous combler de ses bénédictions et nous accompagner dans notre marche vers une société de paix, de stabilité et de fraternité. Bonne fête de Tabaski à toutes et à tous. Dieu bénisse le Burkina Faso ».

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.