Ile Maurice: Lobbies sectaires - les élections à la MSDTF hautement politisées

Les élections pour élire le nouveau président de la Mauritius Sanatan Dharma Temples Federation (MSDTF) se tiennent ce dimanche 2 août. Les résultats seront connus en fin d'après-midi.

Quatre équipes sont en lice. Les deux principaux candidats, Rajendra Ramdhean et Somduth Dulthumun, sont tous deux confiants d'une victoire et affirment qu'ils travailleront tous deux pour la communauté mauricienne. Réagissant à sa suspension du poste de président en mars dernier, Rajendra Ramdhean a rappelé qu'il a été blanchi par la cour et a réintégré son poste. Quant à Somduth Dulthumun, il a été très critique envers l'équipe sortante.

La campagne pour ces élections ont été, encore une fois, politisées. Lors d'une conférence de presse organisée par le groupe Hindu Rakshak Sena, mené par le trio Bushan Ghoorbin, Gawtum Lallbeeharry et Roshan Sookraz le vendredi 24 juillet dernier, le premier nommé, en répondant à une question à la presse, a affirmé qu'il y a une tentative pour réconcilier son groupe avec celui de Somduth Dulthumun, mais qu'il a refusé. Invité à dire si cette rencontre s'est déroulée au bureau du Premier ministre, il n'a voulu rien dire.

Toutefois, selon nos informations, la réunion a été organisée par un des conseillers du Premier ministre en vue de laisser le champ libre au groupe mené par Somduth Dulthumun. Bushan Ghoorbin a affirmé que son mouvement est apolitique et si ses membres sont élus, il travaillera avec le gouvernement du jour et invitera aussi le leader de l'opposition à des cérémonies. En ce qui concerne le groupe de Somduth Dulthumun, il est entièrement soutenu par des ministres et des proches du pouvoir.

Prakash Maunthrooa avait lui aussi animé une réunion la même semaine à Roches-Noires en présence de Somduth Dulthumun et de ses candidats. Interrogé, il a déclaré que depuis le 13 novembre dernier, il a démissionné de toutes les instances du MSM. «Si je suis invité à une cérémonie et si Somduth Dulthumun y est présent, est-ce que cela veut dire que je le soutiens pour les élections de la MSDTF ?» a-t-il demandé.

Un autre ministre, Sudhir Maudhoo, est très actif dans la région est du pays pour apporter son soutien à Somduth Dulthumun. À nos questions, il a toutefois nié qu'il se mêle à ces élections. «Je n'ai rien à faire avec ces élections mais quand je suis invité à des cérémonies j'y vais et même s'il y a des candidats qui sont présents, je ne donne pas de mot d'ordre.»

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.