Le Bureau de la CEA pour l'Afrique centrale atteint les objectifs de performance du 2ème trimestre 2020

27 Juillet 2020

Yaoundé — L'appui réussi des Etats membres dans la formulation des stratégies nationales de la ZLECAf et l'obtention d'un consensus sur un plan directeur unique de diversification régionale, en passant par la réponse à la double menace causée par le COVID-19 sur la santé et l'économie ont permis au Bureau Afrique centrale de la Commission Economique des Nations Unies pour l'Afrique (CEA), d'atteindre ses objectifs pour le compte du deuxième trimestre ( de avril à juin) de l'année 2020.

Ce fait a été révélé lors de la réunion d'évaluation de l'exécution des programmes et de reddition des comptes de la commission.

Ci-après sont des extraits des orateurs principaux du Bureau de Yaoundé, qui fournissent les grandes lignes de sa performance.

Adama Coulibaly, Chef de Section- Initiatives Sous régionales, Bureau de la CEA en Afrique centrale:

« Ce trimestre, nous avons appuyé le Cameroun dans la formulation de sa stratégie nationale de la ZLECAF, fourni aux Etats membres un rapport succinct sur le rôle de la téléphonie mobile dans le commerce en ligne et soutenu les pays avec l'analyse des impacts et les stratégies de riposte au COVID-19.

Notre rapport sur le rôle de la téléphonie mobile dans le commerce en ligne représente une contribution majeure au développement de ce secteur dans la sous-région».

#Accountability and #PerformanceReview of @ECA_Official for Quarter 2, 2020. Gauging progress made by the Subregional office for Central Africa as Centre of Excellence on Economic diversification, through the lenses of #Adama_Coulibaly pic.twitter.com/Nmxfzk1gFa

-- ECA SRO-CA (@ECA_SRO_CA) July 21, 2020

Jean Luc Mastaki, Chef de section - Politique de diversification économique et réforme, Bureau de la CEA pour l'Afrique centrale:

#Revue #Redevabilité & #PerformanceReview de la @ECA_Official pour le 2e trimestre 2020. Ici, #Jean_Luc_Mastaki mesure les progrès réalisés par le bureau sous-régional pour l'Afrique centrale en tant que centre d'excellence sur la diversification économique. pic.twitter.com/owxX4jJ6AE

-- ECA SRO-CA (@ECA_SRO_CA) July 21, 2020

Antonio Pedro, Directeur, Bureau de la CEA pour l'Afrique centrale:

"Nous avons travaillé dans le cadre de la théorie du changement en vue de la diversification économique en Afrique centrale que nous avons formulé suite au consensus de Douala atteint lors de notre 33ème session du Comité Intergouvernemental des Experts (CIE) d'Afrique centrale. Nous nous sommes méthodiquement inspiré du consensus pour systématiquement mener le dialogue politique et le consensus sur différents volets de la diversification, depuis la mise sur pied de l'agenda du made in Central Africa en 2017, en passant par les thèmes du CIE relatifs au financement de l'industrialisation en 2018, et le rôle de l'économie numérique dans la diversification en 2019. Notre prochain CIE, en 2020, se focalisera sur le renforcement de la gamme des compétences essentielles et des compétences nécessaires pour la diversification économique.

Notre réputation en tant que Centre d'Excellence pour la diversification économique s'accroit tel que reflété par les nombreuses demandes d'assistance technique de la part de nos Etats membres et des Communautés économiques régionales dans le but d'appuyer la formulation de stratégies de diversification économique.

« Nous tirons profit de ce travail à travers une approche de campagne cohérente avec des documents de réflexion, des débats de politiques, des éditoriaux et l'engagement systématique avec les médias pour faire inscrire ce sujet sur l'agenda des gouvernements de nos Etats membres et des parties prenantes.

Vous pouvez gauger les résultats de ces derniers à partir des déclarations répétées des responsables gouvernementaux de la sous-région, qui soulignent l'importance de poursuivre résolument la diversification économique comme étant la voie la plus crédible pour briser le cycle des croissances et des récessions qui minent la sous-région et renforcer la résilience et la croissance inclusive ainsi que le développement.

Notre prochaine étape est de rassembler toutes ces connaissances et pratiques en vue d'élaborer un référentiel sur la diversification économique, qui s'avèrera utile non seulement pour l'Afrique centrale mais aussi pour le reste du continent. »

Défis et perspectives

Le défi de notre bureau au cours du trimestre passé s'est situé à deux niveaux: comment garantir les ressources pour satisfaire le nombre croissant de demandes de politiques stratégiques et d'appui technique de la part des Etats membres et des CER et maintenir le rythme élevé de prestation de services au sein dans notre ressort de compétence en cette période de COVIS- 19, particulièrement au moment où nous faisons face à des postes vacants.

Anthonio Pedro a été clair sur le fait que le COVID- 19 a également ouvert d'autres possibilités de mise en œuvre du programme de travail, notamment l'organisation virtuelle du CIE 2020, dont la dynamique est déjà en train de se créer à travers le webinaire sur les compétences pour la diversification économique que le Bureau a organisé en juin 2020.

Contact Média

Abel Akara Ticha - Chargé de la Communication
Commission Economique des Nations Unies pour l'Afrique
637, rue 3.069, Quartier du Lac, Yaoundé, Cameroun
Tél: +237 222504348
Courriel: akara@un.org

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.