Ile Maurice: Winley Barbe - De «BAD boy» à maître pâtissier

Il a passé neuf ans derrière les barreaux avant d'être libéré, l'an dernier. Mais de son temps en réclusion, est née une passion : la pâtisserie. Winley Barbe, qui a paru dans le reportage «Inside the World's Toughest Prison» de Netflix, souhaite aujourd'hui réaliser son rêve sucré : ouvrir sa pâtisserie.

C'est une rencontre en prison qui a laissé le journaliste d'investigation Raphael Rowe plein d'espoir. Dans son reportage Inside the World's Toughest Prison, il cite l'exemple de Winley Daryl Barbe comme une success story de réhabilitation en prison. Près d'un an après le tournage de cet épisode diffusé sur Netflix, le principal concerné, désormais un homme libre, s'est confié à l'express.

Le 24 décembre 2019, l'homme de 33 ans, condamné à trois différentes reprises pour vol, a retrouvé la liberté. Winley Barbe est en effet parmi les 1 300 condamnés qui ont bénéficié d'une remise de peine pour bonne conduite à l'occasion de la visite papale. Depuis, celui qui s'autoproclame ex-bad boy, s'active à réaliser son rêve : ouvrir enfin une pâtisserie. En prison, il a appris à confectionner des gâteaux. Dans la vidéo, c'est avec fierté qu'il dit qu'il est désormais un maître pâtissier. «Demandez à n'importe qui a goûté mes gâteaux en prison, il vous dira si ceux-ci sont bons ou pas.» C'est ainsi qu'il a fait de la pâtisserie sa passion et, cerise sur le gâteau, il a eu une distinction lorsqu'il a décroché un diplôme national dans sa discipline.

À sa sortie, Winley Barbe a toutefois réalisé qu'ouvrir une pâtisserie, ce n'est pas de la tarte. «Ce n'est pas facile pour un condamné comme moi de trouver un travail. Personne ne veut m'aider mais il me faut de l'argent pour acheter les équipements.» C'est finalement au sein d'une station de lavage de voitures que Winley Barbe gagne sa vie et attend patiemment de réaliser son rêve son plus cher.

Entre-temps, l'emplacement de sa pâtisserie a déjà été identifié à Pointe-aux-Sables, où il vit actuellement avec son fils aîné et la mère de celui-ci, Jessica. Les deux amoureux, séparés il y a plus d'une dizaine d'années, ont décidé d'entamer cette nouvelle aventure ensemble. «Je le connais et je peux vous dire avec certitude qu'il est un homme changé», affirme sa partenaire. D'ailleurs, ils confectionnent tous les deux des gâteaux sur commande, le temps qu'ils arrivent à s'acheter un four pâtissier.

C'est avec beaucoup d'amour que les parents de Winley Barbe continuent également de l'épauler. «Même lorsque j'étais en prison, mes parents n'ont jamais arrêté de croire en moi», dit le pâtissier. Dans le reportage de Netflix, il explique à Raphael Rowe que c'est une conversation avec sa mère, Nicole, qui a provoqué le déclic l'incitant à changer pour de bon. «Elle m'a dit que son plus grand souhait avant de mourir, c'est de me voir prendre le bon chemin.»

Mais Winley Barbe a quand même passé neuf de ces dix dernières années derrière les barreaux. Comment s'assurera-t-il qu'il n'y ait pas une rechute ? «Non», réplique-t-il, catégorique. «C'est hors de question pour moi de retourner là-bas. J'ai trois enfants, une femme qui m'encourage dans ma passion et des parents et proches qui me soutiennent. Je ne les laisserai pas tomber.»

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.