Ile Maurice: Plus aucun cas de coronavirus, mais les frontières restent fermées

Cela fait trois mois que Maurice a stoppé la propagation du Covid-19. Dimanche 2 août au soir, l'île ne comptait aucun cas actif ni dans la société ni parmi les rapatriés qui sont en quarantaine.

Totalement déconfiné depuis le 15 juin, le pays n'attend plus que la réouverture de ses frontières. Mais les autorités ne veulent prendre aucun risque. Au grand dam du tourisme, qui vit sous perfusion.

Toutes les activités de l'île tournent à plein régime, exceptés le tourisme et l'aviation. Ce coup d'arrêt pèse lourd dans la balance, puisque le tourisme représente 23% du produit intérieur brut en comptant les activités indirectes.

Ce sont 100 000 personnes directement et indirectement connectées à ce secteur qui vivent dans l'angoisse depuis quatre mois. Elles représentent presque 20% de la population active qui attendent avec impatience la réouverture des frontières.

Autant de risques que d'opportunités

Mais le Premier ministre Pravind Jugnauth a été ferme sur cette question : la santé publique avant tout. Entretemps l'État assurera aussi longtemps que nécessaire une allocation mensuelle à l'ensemble des salariés.

Le ministre du Tourisme, Steven Obeegadoo, a affirmé pour sa part que la réouverture des frontières présente autant de risques que d'opportunités.

Les agences de l'État sont en campagne déjà pour vanter une destination sûre. Elles ont aussi engagé avec le club champion d'Angleterre, Liverpool, un partenariat pour accroître la visibilité de Maurice.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.