Algérie: Le mécanisme de la fusion MCA - GSP enclenché

Alger — Le Groupement sportif des Pétroliers (GSP) et le Mouloudia Club d'Alger (MCA) tiendront des Assemblées générales extraordinaires (AGEx), respectivement les 5 et 6 août au Complexe nautique de Val d'Hydra (Alger), pour entériner leur fusion, a-t-on appris dimanche auprès des deux clubs.

"L'AGEx du GSP est prévue mercredi à partir de 14h00 et celle du MCA, le lendemain, à 15h00. Il n'y aura qu'un seul point à l'ordre du jour de ces deux assemblées, à savoir la fusion des deux clubs", a-t-on précisé de mêmes sources.

Il s'agit là de la première étape dans cette perspective de fusion, car après la soumission du projet aux membres des deux assemblées, d'autres processus seront enclenchés, pour concrétiser l'opération.

Ce sera une fusion par "absorption", selon les mêmes sources, puisque le GSP, avec ses 13 sections sportives, évoluera désormais sous le sigle du MC Alger qui, lui, en compte sept.

Une fois la fusion opérée, le MCA nouvelle version comptera 15 sections, celles existant déjà dans les deux clubs, comme le tennis de table et l'escrime, ne formeront désormais qu'une, selon les mêmes sources.

Le GSP et le MCA ont accéléré les discussions en vue de cette fusion pour qu'elle coïncide avec le centenaire du "Doyen", fondé en 1921 et dont on souhaite réunir à nouveau les membres au sein d'une seule et même famille.

En juin 2008, la compagnie nationale des hydrocarbures Sonatrach s'était retirée du MCA, en créant sa propre association sportive, le GSP, tout en restituant au ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) le sigle du club.

Rattaché au groupe Sonatrach, le GSP avait gardé 13 sections sportives, à l'exception du football, qui avait été restitué en 2001 à l'association El-Mouloudia.

Avant cela, en 1977, le MJS avait confié la gestion du MCA à Sonatrach, dans le sillage des réformes sportives de l'époque.

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.