Algérie: FLN - Saïd Amara, une icône du mouvement sportif national

Alger — Le Secrétaire général du parti du Front de libération nationale (FLN), Abou El Fadl Baadji, a adressé ses condoléances à la famille du moudjahid et ancien joueur de l'équipe de football du FLN, Saïd Amara, décédé dimanche à l'âge de 87 ans, des suites d'une longue maladie, estimant que le regretté était "une icône du mouvement sportif national et une figure de notre glorieuse histoire de libération nationale".

"L'Algérie perd aujourd'hui, avec la disparition du Cheikh Saïd Amara, une icône du mouvement sportif national, une figure de notre glorieuse histoire de libération nationale et un Moudjahid qui n'a pas hésité à répondre à l'appel de la Patrie", a écrit le SG du FLN dans son message de condoléances.

Et d'ajouter: "notre regretté Cheikh Saïd Amara appartient à cette catégorie de grands sportifs qui ne se laissaient pas entraîner par les tentations de la vie, ni par les spots de la célébrité des grands clubs européens, une catégorie qui a choisi de faire triompher et de défendre le pays".

"La star de l'équipe du FLN qui a résisté aux tentations des plus célèbres clubs français, à l'instar de Strasbourg et Bordeaux, a préféré apporter sa contribution, aux côtés de ces confrères, à la formation de l'équipe de Football du FLN pour être une valeur ajoutée à la lutte du peuple algérien pour l'obtention de ses droits notamment à l'autodétermination et le recouvrement de sa dignité", lit-on dans le message.

"Cette foi en la Patrie et la vocation au sacrifice pour le pays étaient la clé des victoires de l'équipe du FLN dans les différents stades du monde. Ces victoires ne se limitaient pas uniquement au cadre sportif, mais constituaient également, aux plans politique et diplomatique,un triomphe de la cause algérienne et participaient de l'internationalisation de la lutte d'un peuple refusant toute soumission et humiliation", note la source.

Après l'indépendance de l'Algérie, feu Saïd Amara a poursuivi son parcours sportif en tant que joueur et entraîneur.

Après un court séjour en France, le défunt a décidé de s'installer définitivement en Algérie afin de participer à la formation d'une nouvelle génération de jeunes sportifs.

Son équipe, le MC Saïda a décroché la coupe d'Algérie en 1965, avant de remporter le championnat national en tant qu'entraîneur avec le club du GC Mascara en 1984.

Outre son riche parcours d'entraîneur avec la sélection algérienne et nombre de clubs, le défunt excellait dans le domaine de la gestion, lorsqu'il était président de la Fédération algérienne de Football (FAF) et de la ligue régionale de Saïda.

"Notre défunt, feu Amara, appartient à une génération qui se fait très rare. Notre jeunesse est appelée à lire les pages de l'histoire de ces grands Hommes à la foi inébranlable en leur pays et en leur capacité à le hisser très haut, en offrant leur vie en sacrifice, sans attendre une quelconque récompense, sauf la fierté de leur pays et la dignité de leur peuple", conclut le communiqué.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.