Madagascar: FOFIFA Toliara - Les squatteurs gagnent du terrain

Le domaine de 15ha du Fofifa Toliara est victime d'accaparement illicite. Des traçages se tiennent au lendemain d'une décision de remise du terrain à l'État.

Quinze jours après les échauffourées avortées suite à des tentatives de prise de terrain « forcée » par des squatteurs qui se disent être « fokonolona » de Mitsinjo Betanimena, la réalité est actuellement toute autre. La grande concession d'eucalyptus située non loin du bureau du Fofifa est actuellement squattée. Des traçages et des délimitations s'organisent. Des parcelles de terrain sont tracées et limitées par du bois local.

Des clôtures et des maisons en paille se sont multipliées. « Ceux qui se disent fokonolona ont pris le terrain. Les uns tracent, les autres vendent. Une parcelle se vend à 50 000 ariary. D'autres parcelles de 200m2 coûtent 500 000 ariary et vendues à de riches acheteurs » raconte un habitant du quartier de Mitsinjo. Des supposés fokonolona aperçus sur les lieux disent alors qu'ils se permettent aujourd'hui de prendre le terrain car des riches propriétaires construisent déjà des maisons dans le domaine du Fofifa. « Comme vous pouvez le voir, il y a déjà des maisons en dur dans l'enceinte. Alors qu'on nous martèle que le terrain appartient au Fofifa. Beaucoup de parcelles ont déjà été vendues alors nous prenons ce que nous pensons nous appartenir car nous habitons non loin du centre depuis des années » explique alors l'un des individus.

Vente illicite

Le 12 juillet dernier, des représentants de la direction régionale de l'Agriculture et de la pêche (DRAEP), le maire de Mitsinjo Betanimena et le directeur actuel du Fofifa sont descendus sur place après que des personnes ont tracé des parcelles dans l'enceinte du domaine de 15ha appartenant au Fofifa. Il s'agissait surtout pour ces individus de faire pression car des nouvelles maisons s'érigent et des parcelles sont déjà délimitées.

Il a été alors décidé à l'issue d'une réunion avec les représentants du fokonolona que le terrain revient au Fofifa et que des enquêtes seraient menées pour détecter les origines de ces ventes illicites de terrain. « Nous avons déjà fait nos rapports à toute la hiérarchie des autorités locales. La DRAEP, l'aménagement et domaine, la Police, le gouverneur et les députés. Une autre réunion devrait encore se tenir à mon avis. Faire partir ces individus ne relève pas seulement de notre compétence » répond hier l'adjoint au maire de Mitsinjo Betanimena. La concession d'eucalyptus, une expérimentation réalisée par le Fofifa dans le temps est ainsi aujourd'hui squattée. Elle présente un microclimat aux profits des habitations aux alentours. .

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.