Madagascar: Crise sanitaire - « L'épidémie du coronavirus sera longue »

Quand prendra fin l'épidémie du coronavirus ? Cette question reste une énigme pour le monde. Une récente déclaration de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) vient même chambouler le pronostic de fin d'épidémie, en fin du mois d'août pour Madagascar, qui est également, la fin de la saison d'hiver. « Cette pandémie durerait probablement longtemps », peut-on lire sur un communiqué de presse de l'OMS. Il s'agit d'une déclaration faite à Genève, le 1er août, après la quatrième réunion du Comité d'urgence concernant la Covid-19.

Au début de la saison d'hiver, des infectiologues ont affirmé que le risque de propagation du virus est élevé, avec la diminution de la température. Le froid favoriserait l'infection virale respiratoire, selon plusieurs médecins. L'évolution de l'épidémie dans certains pays où le nombre de cas a déjà baissé, il y a quelques semaines, montre, que la hausse de la température ne freinera pas la propagation du virus. Il y a, en tout cas, recrudescence du corona virus dans plusieurs départements de la France, où les températures frôlent les 40°C. « Il s'agit d'une nouvelle maladie, identifiée en fin 2019. Personne ne peut se prononcer sur le pronostic de la maladie. Tous les savants et tous les chercheurs tâtonnent encore là-dessus », souligne un spécialiste de la lutte contre les maladies épidémiques.

Madagascar ne doit pas baisser la garde. Il serait « important de poursuivre les efforts de ripostes communautaires, nationaux, régionaux et mondiaux ». Car le coronavirus fera, encore, des victimes. « De nombreux pays qui croyaient que le pire était passé sont maintenant aux prises avec de nouvelles flambées. Certains pays qui ont été moins touchés au cours des premières semaines voient maintenant le nombre de cas et de décès augmenter. Et d'autres pays ont réussi à maîtriser des flambées de grande ampleur », a déclaré le directeur général de l'OMS, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Le renforcement de la surveillance de la santé publique pour l'identification des cas et la recherche des contacts figurent parmi les recommandations du comité. Chaque pays doit, également, « appuyer et financer les travaux de recherches et prendre part aux efforts visant à permettre une répartition équitable des outils de diagnostic, des traitements et des vaccins, notamment en participant aux dispositifs pour accélérer l'accès aux outils de lutte contre la Covid-19, entre autres les initiatives ». Les effets de cette pandémie seront ressentis pendant plusieurs décennies.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.