Madagascar: IKM Antsahavola - « Antsika e-Sôma » ravit grands et petits

Un événement particulier qui a enchanté les inconditionnels du centre IKM Antsahavola sur facebook durant une bonne dizaine de jours, « Antsika e-Sôma » éveille la nostalgie de chacun.

«Antsika e-Sôma » a réjoui un public de tous horizons sur le réseau social facebook durant dix jours et s'est terminé ce week-end en ravivant l'intérêt des jeunes pour les passions de leurs aînés. Initié par l'IKM Antsahavola ou « Ivon-toeran'ny kolon- tsaina Malagasy », Centre culturel malgache dans la langue de Molière, il s'agit d'un événement virtuel et interactif via facebook, afin de pallier une fois de plus à la monotonie du confinement. Ludique à souhait, tout en s'illustrant à travers une bonne dose de pédagogie, le tout afin de faire redécouvrir à la nouvelle génération l'essence même des jeux et loisirs malgaches d'antan. Reconnu pour son leitmotiv qui est de valoriser et de promouvoir activement la culture malgache, ainsi que la créativité et le talent des artistes nationaux, l'IKM Antsahavola conquiert avec une grande humilité un public de tous âges avec « Antsika e-Sôma ».

Le principe est simple, depuis le 22 juillet jusqu'au 1er août, les internautes ont été invités à participer à des jeux et challenges autour des jeux traditionnels malgaches, tout en redécouvrant par la même occasion leur essence propre. D'une manière simple, mais efficace, chacun contribue à évoquer sa nostalgie de ces jeux de notre enfance, que ce soit à travers des vidéos ou des illustrations, le tout accompagné d'un « #antsikaesoma ».

Une ode à la jeunesse

Cette première édition de « Antsika e-Sôma » tenait principalement à fédérer les jeunes. Ainsi, il a mis un point d'honneur à viser la jeune génération en lui accordant la parole. Durant dix jours donc, le réseau social de l'IKM Antsahavola s'est vu être particulièrement animé, le centre culturel ayant été particulièrement discret depuis le début du confinement.

Ainsi, on s'est plu à y redécouvrir les fameuses devinettes typiques de l'art oratoire malgache ou « Ankamantatra », mais aussi divers tutoriels pour la création d'un « Tomobile Kapoaka » par exemple, ces incontournables petites voitures créées à partir de boites de conserves qui réjouissent surtout les petits garçons. De même, on y retrouve des initiations aux autres jeux traditionnels comme le « fanorona » ou le « katro » et tant d'autres.

D'une manière plus festive et joyeuse, « Antsika e-Sôma » invite aussi le public à s'adonner, à travers une série de vidéos, à des jeux plus dansants, comme le « Avy mangataka » ou le « Soamiditra ». L'objectif étant de découvrir, et de se redécouvrir soi même. Avec une première édition « Antsika e-Sôma » conquiert par sa vocation à promouvoir la tradition avec la modernité

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.