Ile Maurice: Accident fatal à Petit-Raffray - L'alcootest préliminaire pratiqué sur le chauffeur était positif

Sahastrajeet Pertaub, 63 ans, n'a pas survécu à ce terrible accident survenu hier. Cet habitant de Réunion Maurel, Petit-Raffray, qui était à moto au moment de l'accident, a traversé le pare-brise d'une voiture qui venait en sens inverse après la collision. Le personnel du SAMU n'a pu que certifier le décès de ce père de famille. Ses funérailles ont eu lieu dans la matinée de ce lundi 3 août. Si l'alcootest final pratiqué sur Louis Jerry Pierre, le chauffeur de la voiture, était négatif, le premier test préliminaire était positif.

Aux alentours de 8 h 40, les secouristes ont été appelés pour se rendre au chemin St-Francois, à Petit-Raffray. Sur place, ils ont eu toutes les peines du monde pour retirer Sahastrajeet Pertaub du pare-brise du véhicule de Louis Jerry Pierre, un maçon, un habitant de de Madame Azor, Goodlands. Cet homme de 27 ans, sous le choc, a été emmené au poste de police pour donner sa version. Il fait l'objet d'une charge provisoire d'homicide involontaire. Dans sa version des faits, il a expliqué qu'il sortait de Cap-Malheureux et roulait en direction de Goodlands. Lorsqu'il était à Petit-Raffray, un motocycliste a surgi devant lui. Il a freiné, mais n'a pas pu empêcher la collision. Le premier alcootest préliminaire pratiqué sur lui s'était révélé positif et il a expliqué qu'il avait pris quelques verres la veille Cependant, l'alcootest final s'est révélé négatif. Il a comparu en cour dans la matinée de ce lundi 3 août. Quant à la passagère de la voiture, âgée de 20 ans, blessée et traumatisée, elle a été conduite à l'hôpital.

Bharat Goyaram, un superviseur de la compagnie de sécurité RSL, témoin de l'accident, explique que la voiture l'a doublé avant la collision avec la moto. «Mo ti pé sorti St-François mo pé désann. Loto-la inn doublé mwa, an mem tan motosiklet-la pé vini. Li pann kapav évit moto-la. Sofer loto-la ti pé roulé 50km/h mé li'nn paniké kan misié-la inn atérir lor so parbriz, li'nn saryé li enn tigit. Madam ki ti dan loto-la inn zis trouv enn dimounn vinn lor li», raconte cet habitant de Plaine-des- Papayes. Également choqué, il n'a jamais été témoin d'un accident d'une telle violence.

Selon un autre témoin de l'accident, la victime transportait une planche en contre-plaqué sur sa moto et son visage était à peine visible. «Li ti pé transport plywood, pa ti pé trouv so figir mem. Kan li'nn tapé, lékor inn rant dan parbriz, plywood inn al enn koté, motosiklet enn koté», confie-t-il.

À Coonee Road, Réunion Maurel, l'ambiance est lourde au domicile des Pertaub. Quelques proches, qui ont appris le décès de ce retraité, ont accouru pour soutenir sa famille. Entre les cris et les pleures, personne n'ose placer un mot. Ils ont du mal à croire que la victime n'est plus. «Ce matin, je l'ai vu enfourcher sa moto. Linn lev enn lamin ek mwa», relate un voisin. C'était le dernier «alo» de Sahastrajeet Pertaub.

L'autopsie pratiquée par le médecin légiste de la police, Dr Ananda Sunnassee, a attribué le décès de Sahastrajeet Pertaub à une fracture de la nuque.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.