Cameroun: Reprise des activités sportives - Le rappel à l'ordre du Minsep

Dans un communiqué de presse signé mercredi dernier, le ministre Narcisse Mouelle Kombi rappelle que les rassemblements restent interdits.

De plus en plus, on constate l'effectivité de la reprise des activités physiques et sportives ici et là sans autorisation. Face à ce qui apparaît comme un grand ramdam, le ministre des Sports et de l'Education physique, Narcisse Mouelle Kombi a sifflé la fin de la récréation. Le 29 juillet dernier, dans un communiqué radio presse, le chef de ce département ministériel appelle « tous les acteurs de la communauté sportive nationale, à éviter que la pratique sportive, facteur de bien-être et de bonne santé physique et psychique, ne devienne le terreau propice à la propagation de cette pandémie dont l'évolution reste préoccupante dans notre pays ».

C'est d'ailleurs pour cela que tous les acteurs du mouvement sportif (dirigeants, responsables d'infrastructures sportives ou propriétaires de surfaces exploitées) doivent « surseoir à toutes formes de pratiques collectives des activités physiques et sportives de nature à porter atteinte à la bonne gouvernance des règles d'hygiène édictées par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), ainsi que les mesures barrières énoncées par le gouvernement (matches de football, championnats dits de vacances avec grand public).

Dans ce communiqué, on apprend que des mesures conservatoires ont été prises dans les Parcours Vita de Yaoundé, Douala et Bamenda. A l'Institut national de la jeunesse et des sports, les centres nationaux de la Jeunesse et des sports (Bamenda, Bertoua, Dschang, Garoua et Kribi) et dans les services déconcentrés sont aussi concernés. L'objectif est d'assurer un accompagnement au public encouragé à une pratique individualisée ou organisée en effectif très restreint. Toutefois, en ce qui concerne l'objet premier de cette sortie, le ministre Mouelle Kombi a indiqué qu'une réflexion est entamée avec le mouvement sportif national afin de définir à brève échéance, les conditions d'une reprise progressive et sécurisée desdites activités.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.