Ile Maurice: Raksha Bandhan - Plus qu'un lien de sang

Ce lundi 3 août, les Mauriciens de foi hindoue célèbrent la fraternité, symbolisée par le rakhi, bracelet que la soeur noue autour du poignet de son frère. Ce rituel rappelle au frère qu'il doit la protection à sa soeur. Hormis le rakhi, les frères et soeurs échangent des cadeaux. La fête Raksha Bandhan est célébrée par ceux qui sont liés par le sang, certes. Mais c'est aussi un jour pour se souvenir qu'au-delà du lien de sang existe la complicité d'un ami, d'un confident, d'un semblable.

Vedanta Ramtohul, 26 ans, n'a pas de frère biologique. Pourtant, cette jeune mère attache le rakhi à Jayesh Heerwa et Kushal Heerwa, ses frères de coeur depuis six ans. «Depuis six ans, je ne sens plus le fait que je n'ai pas de frère. Désormais, j'en ai deux. Et pourtant, nous ne sommes pas liés par le sang. Juste pour vous dire que le lien sanguin ne veut rien dire. Pour moi, ils sont de véritables frères sur qui je peux compter.»

Idem pour Sweety Jattoa, 34 ans, qui fête le Raksha Bandhan avec son frère de coeur, Ghaitish. Pour elle, Ghaitish est un petit frère qu'elle a connu il y a plus de 15 ans, alors qu'il était au collège. La trentenaire travaillait juste en face de la maison de celui qui deviendra plus tard son frère. Cela fait 13 ans qu'ils fêtent le Raksha Bandhan. «Ghaitish est comme mon petit frère. Aujourd'hui, il a 26 ans et chaque année, on se voit pour la fête Raksha Bandhan. Pour lui, je serai toujours sa grande soeur», dit Sweety Jattoa.

Akash et Shivrani, eux, se connaissent depuis le collège. Cela fait sept ans qu'ils célèbrent sans faute la fête Raksha Bandhan car «c'est un grand jour». Akash, qui n'a pas de soeur, avance : «Shivrani est plus qu'une soeur. Elle sait qu'elle peut compter sur moi.»

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.