Madagascar: Traitement covid-19 - Le nombre des guéris repart vers les sommets

Avec une forte multiplication des soins suivis à domicile, plusieurs personnes se rétablissent après avoir contracté le coronavirus. Les médicaments y afférents sont très demandés en pharmacie.

Huit mille quatre cent quarante-quatre personnes sont guéries du coronavirus jusqu'à hier. Contre deux mille neuf cent soixante-dix malades en cours de traitement. Ce mois débute avec l'annonce de trois cent cinquante-cinq cas de guérison hier, et la veille, trois cent deux. L'effectif des guéris dépasse largement celui des patients pris en charge chez eux ou dans les centres de santé. A la base de leur traitement se trouvent la tisane CVO ou l'azythromycine et l'hydroxychloroquine.

Dans la soirée d'hier, les pharmacies de garde ouvertes dans la capitale ont fait face à une demande explosive d'azythromicyne. « La pénurie est imminente mais le réapprovisionnement est à l'étude », affirme un pharmacien dans un quartier du Vème arrondissement d'Antananarivo. D'après un médecin contacté, « La demande en azythromicine et en hydroxychloroquine est forte en raison des traitements à domicile entamés par des personnes atteintes par la Covid-19 après l'avis d'un médecin. L'ordonnance médicale est exigée pour l'achat de ces médicaments ». Les dernières quarante-huit heures rapportent également huit cas de décès liés au coronavirus, et hier quatre vingt-dix patients en état grave.

Traitement médicamenteux

La prise en charge au niveau de tous les centres de santé et de traitement est gratuite. « Les malades en état grave suivent des traitements au niveau des hôpitaux, ceux qui ne le sont pas sont orientés vers les centres de santé spécialisés ou sont autorisés à médicaliser leur isolement chez eux », poursuit le médecin. « Pour le cas de la tisane CVO qui est achetable sans ordonnance, le pack familial contenant des infusettes s'élève à 15 000 Ariary et la bouteille de 33cl à 2000 Ariary. La boîte de dix plaquettes d'hydroxychloroquine est de 249 000 ariary. La boîte de six comprimés d'Azythromycine est de 7 500 ariary. Une boîte d'ampoules de magnésium s'achète à 32 000 ariary, un autre médicament équivalent à 26 000 ariary », rapporte une mère de famille sortie d'une pharmacie à l'Ouest de la capitale hier. « Il s'agit de faire des stocks de médicaments pour amoindrir les risques en cas de contamination », avise un père de famille refoulé par la suite au niveau d'une pharmacie faute d'ordonnance.

Hier, trois cent neuf personnes sont déclarées guéries à domicile dans la région Analamanga où le coronavirus se disperse encore. Deux cent cinquante-cinq nouveaux cas positifs sont révélés hier sur l'ensemble du territoire national, et quatre cent cinq cas samedi.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.